Sport

JO 2018 : Nouveau record de préservatifs distribués aux athlètes

Des médailles, des records et du sexe. C’est un peu la recette magique des JO.

Tous les deux ans désormais, c’est un classique. Sous le soleil ou sur la neige, les athlètes présents aux Jeux Olympiques ont une sexualité débridée. L’édition des JO 2018 organisés en Corée du Sud ne fait sans doute pas exception. Alors pour que tout soit sûr, plus de 110.000 préservatifs ont été distribués aux athlètes !

Beaucoup d’excitation aux JO

Ce sont nos confrères de la BBC qui rapportent cette information. 110.000 préservatifs ont été distribués aux 2.925 athlètes inscrits aux JO 2018 par l’entreprise Convenience. Attention toutefois, le style semble avoir été oublié au passage. C’est en tout cas ce que reproche le patineur artistique américain Adam Rippon sur Twitter. Le jeune homme aurait bien aimé “qu’ils soient ornés de couleurs olympiques ou de couleurs différentes”. On l’avoue, on est déçus aussi.

Pour le détail, s’il s’agit d’un record pour les JO d’hiver, les chiffres restent très raisonnables quand on les compare aux JO estivaux. En 2016, à Rio, ce sont près de 450.000 préservatifs qui avaient été distribués. Il faut dire qu’il y avait aussi plus de 10.000 athlètes inscrits.

Pour ceux qui veulent prendre le temps de séduire avant, ou sont trop timides pour aborder sur le village Olympique, des solutions sont aussi à disposition. Ainsi, Tinder a offert un compte “Gold” à tous les inscrits. Cela permet ainsi de voir qui vous charme même si le sentiment n’a pas (encore) été mutuel. Le nombre de matchs aurait déjà augmenté de 600% selon les informations de l’application.

Pourquoi une telle sexualité ?

Alors bien sûr, ces données peuvent surprendre les néophytes. On imagine plus facilement les sportifs concentrés sur leurs performances, prêts à tout pour décrocher une médaille. Tout d’abord, le fait qu’il s’agisse en majorité de gens jeunes, beaux et sportifs facilite sans doute les choses. Surtout, les scientifiques s’accordent désormais à dire que le sexe n’a pas d’impact négatif sur les capacités sportives. Alors pourquoi se priver ?

En 2012, Han Solo, de l’équipe américaine de football expliquait les raisons de ce comportement dans une interview à ESPN.

Quand ils s’entraînent, ils ne pensent qu’à ça. Quand ils sortent boire un verre, ils en prennent vingt. C’est une expérience qui n’arrive qu’une fois dans votre vie, et vous voulez vous créer des souvenirs. Qu’ils soient sexuels, festifs ou sportifs.

On leur souhaite donc des médailles et beaucoup de souvenirs.

Publié le vendredi 16 février 2018 à 10:56, modifications vendredi 16 février 2018 à 11:03

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !