Sport

Jeux Olympiques de Rio : Le CIO ne suspend pas la Russie, mais sous certaines conditions

Les athlètes russes ne seront pas totalement bannis des Jeux Olympiques de Rio. Cependant, les sportifs qui pourront y participer devront se contraindre à des conditions très strictes.

Les athlètes russes feront bien partie de ces Jeux Olympiques 2016 qui se dérouleront du 5 au 21 août prochain. Dimanche 24 juillet, les quinze membres de la commission exécutive du Comité international olympique (CIO) ont décidé d’autoriser la Russie à disputer les Jeux Olympiques de Rio de Janeiro.

Cependant, l’accès à ces olympiades se fera selon une condition bien précise. En effet, chaque fédération internationale sera en charge du repêchage, au cas par cas, des sportifs jugés « propres ». De plus, ces derniers devront respecter des conditions très strictes, édictées par les membres du CIO.

Les sportifs russes des 28 sports olympiques doivent assumer les conséquences de la responsabilité collective (de leur pays) et la présomption d’innocence ne peut leur être appliquée.

A détaillé le communiqué du CIO.

D’un autre côté, la justice individuelle doit être appliquée et tout athlète doit pouvoir prouver que la responsabilité collective ne doit pas être appliquée dans son cas.

Ainsi, le Comité olympique a décidé que le Comité national olympique russe (ROC) ne pourra sélectionner aucun sportif contrôlé positif depuis le début de sa carrière.

En vertu de ces critères, Yuliya Stepanova, la lanceuse d’alerte à l’origine des premières révélations sur le système de dopage étatisé en Russie, a été interdite de participation par le CIO. En effet, la coureuse de 800m avait été suspendue entre 2011 et 2013 pour des irrégularités sur son passeport biologique.

Jeudi 21 juillet, le Tribunal arbitral du sport (TAS) avait déjà donné raison à la Fédération internationale d’athlétisme qui avait suspendu la fédération russe en raison des conclusions accablantes d’une première commission d’enquête indépendante sur le dopage organisé en Russie.

En effet, le 19 juillet, un rapport édifiant commandé par l’agence mondiale contre le dopage avait révélé un gigantesque scandale de dopage supervisé par les autorités russes entre 2011 et 2015. Le rapport pointait plus d’une trentaine de sports et concernait notamment les Jeux Olympiques de 2014 à Sotchi en Russie.

Publié le dimanche 24 juillet 2016 à 19:42, modifications dimanche 24 juillet 2016 à 19:42

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !