Sport

Jeux Olympiques 2024 : On sait à quoi ressemblera Paris !

Les Jeux Olympiques se dérouleront à Paris en 2024. Une très bonne nouvelle, même si l’organisation est compliquée, il faut d’ores et déjà penser aux métamorphoses engagées par l’organisation des JO. Et il semble que tout soit déjà prévu ! Faisons un point sur l’avancée des réflexions menées autour de l’accueil des JO dans la capitale française.

Les Jeux Olympiques sont une belle opportunité pour Paris, car oui, c’est bel et bien dans notre jolie capitale que se dérouleront les JO en 2024. Une bonne nouvelle pour notre pays, cet événement ayant bien entendu des retombées internationales. Mais tout doit être soigneusement pensé ! Car les installations et leurs coûts sont énormes, voire parfois démesurées. Les idées s’envolent, et les organisateurs ainsi que les élus locaux ont d’ores et déjà une idée de cette métamorphose… On vous dit tout !

Un Joli village olympique

L’avantage que possède Paris, c’est que de nombreux sites existent déjà. On sait ainsi par exemple que les cérémonies d’ouverture et de clôture ainsi que les épreuves d’athlétisme se dérouleront au Stade de France. On a également appris que l’escrime et le taekwondo auront lieu au Grand Palais, que le handball se jouera Porte de Versailles, le judo et le basket à l’Accor Hôtel Arena (ancien Paris Bercy), le tennis à Roland Garros… Paris dispose d’ores et déjà de plus de 90% des équipements, ce qui est une excellente nouvelle.

Mais ce qu’il y a à construire n’est pas le plus simple. En effet, il manque le centre aquatique, qui se trouvera à proximité du Stade de France. Et bien évidemment, le village olympique, qui trouvera sa place en Seine-Saint-Denis. Car c’est bel et bien dans ce village que séjourneront les 17 000 sportifs.

On sait donc que ce village se situera entre les communes de Saint-Denis, de Saint-Ouen et de L’Île-Saint-Denis. C’est un lieu particulièrement stratégique car il sera possible de rejoindre la plupart des sites olympiques en moins de 30 minutes. Il faut dire que les transports en commun sont particulièrement nombreux et efficaces dans cette partie de l’Île-de-France. L’implantation du village olympique de 50 hectares est donc officiellement choisie !

Et après les Jeux Olympiques?

C’est bien souvent le problème qui demeure pour les organisateurs Des Jeux Olympiques. En effet, les installations sont parfois laissées à l’abandon… ce qui ne sera pas le cas à Paris ! Les 17 000 lits seront installés en janvier 2024. Puis, les installations seront ensuite démontées pour laisser place à des logements ! 40% de ces derniers sont des logements sociaux. Mais ce n’est pas tout…

En effet, Patrick Braouezec, le Président de la Plaine commune qui rassemble neuf villes autour de Saint-Denis, ne souhaite pas voir ce village olympique dépérir, comme ce fut le cas à Londres ou à Pékin. Au contraire, il souhaite en faire un quartier dynamique. Donc certes, il y aura des logements, mais également des espaces de coworking et un Fab Lab, c’est-à-dire un espace partagé intégralement dédié au numérique. Et oui, le village olympique est promis à un très joli avenir après 2024 !

Et le centre aquatique ?

Là encore, le centre aquatique qui va être construit aux abords du Stade du France ne tombera pas dans l’oubli. Il n’est pas question que cette immense structure qui pourra accueillir 15 000 spectateurs pendant les Jeux Olympiques, ne serve plus à rien à la fin de la compétition. En effet, les habitants pourront s’en servir, d’autant plus qu’il n’y a pas de centre aquatique au nord de Paris. Il faut donc s’adapter aux besoins des populations.

Après les Jeux Olympiques, le centre aquatique sera légèrement modifié. Les tribunes seront fortement réduites, à 2 500 places, et un des trois bassins sera supprimé.

Une nouvelle salle en plein Paris

Une autre structure sera également construite pour les besoins des Jeux Olympiques, mais cette fois, c’est en plein cœur de la capitale française qu’elle trouvera sa place. Pour les besoins des JO, une seconde salle à Paris Bercy sera mise en place. D’une capacité de 8000 places, elle accueillera notamment les tournois de basket ainsi que les épreuves de lutte. L’équipe de handball du PSG pourrait également y disputer quelques matchs, notamment dans le cadre de la Ligue des Champions. Ce n’est pas un problème car il semble que la ville de Paris avait besoin depuis longtemps d’une salle de capacité intermédiaire.

Enfin, il y aura également quelques sites éphémères. Ils sont réduits au minimum, mais sont nécessaires. La salle de 12 000 places, qui accueillera notamment l’épreuve de volley Ball, sera ensuite démontée après les Jeux Olympiques.

Le plus grand défi : la maîtrise des coûts

Selon Patrick Braouezec, le plus grand défi des organisateurs reste la maîtrise des coûts. Car un événement comme les Jeux Olympiques coûte très très cher. L’enveloppe fixée est de 6.6 milliards d’euros, et l’enjeu est d’éviter que les coûts soient augmentés. Comme ce fut malheureusement le cas pour Londres… En effet, la ville britannique a multiplié par trois le budget prévu initialement. Tout le challenge réside donc dans la maîtrise des coûts pour Paris.

Enfin, le dernier point important pour les organisateurs reste la patience et la bienveillance des riverains. Car c’est une belle aventure certes, mais les chantiers vont être de très grande ampleur, ce qui va perturber le quotidien des habitants. Cependant, ces sacrifices valent le coup car c’est une belle opportunité de créer une dynamique et d’impliquer la population dans ce joli projet. C’est en tout cas ce qu’affirment les organisateurs afin de faire adhérer les habitants… Car oui, accueillir les Jeux Olympiques, ce n’est pas de tout repos. Le projet ne fait que commencer, l’aventure en est à ses balbutiements, mais le jeu semble en valoir la chandelle.

Publié le jeudi 14 septembre 2017 à 11:40, modifications jeudi 14 septembre 2017 à 13:22

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !