Sport

Interdites en F1, les “grid girls” sont pourtant là à Monaco

La Formule 1 fait un retour dans le temps ce week-end à Monaco avec le retour des “grid girls”.

Les grid girls ne sont pas vraiment l’image que veut renvoyer la Formule 1 au monde. Le groupe Liberty Media qui possède la compétition ne voulait plus en entendre parler. Mais, le Grand Prix de Monaco qui a lieu ce week-end fait de la résistance

L’exception française ?

On pensait que le monde du sport avait fait un véritable bond en avant dans la lutte contre le sexisme. La F1 et le Tour de France semblaient en début d’année décidés à faire leurs, la lutte contre l’objectification des femmes. Mais, il semblerait que ce ne soit pas encore l’heure du changement en France. Le Tour, l’épreuve reine du cyclisme a fait marche arrière. Et le Grand Prix de Monaco constitue l’exception du circuit de Formule 1. C’est la seule épreuve cette saison où les grid girls seront encore présentes.

Comment est-ce possible ? Grâce au statut particulier de l’épreuve, souvent considérée comme l’une des plus belles du sport automobile. Ils ont donc réussi à ruser un peu pour pouvoir afficher les grid girls dans les paddocks.

Les filles seront là, sans pancartes. Elles sont jolies et les caméras continueront de faire des gros plans sur elles

détaille Michel Boéri, le président de l’Automobile Club de Monaco (ACM), en charge de l’organisation du GP à nos confrères de 20 Minutes. Mais, surtout, il a fallu faire des compromis. En l’occurrence, les 27 “grid girls” seront accompagnées ce week-end par 27 “grid boys” et “grid kid“. De fait, la terminologie a aussi été revisitée. On parle désormais de “fan messengers“. Une expression sans doute moins connotée. Ils et elles seront en charge de délivrer des messages postés par les fans sur les réseaux sociaux aux pilotes.

Vettel et Hamilton heureux

Du côté de ces derniers, la satisfaction est au rendez-vous. Lewis Hamilton a ainsi exprimé sa joie dans une interview à la BBC.

Les femmes sont la plus belle chose au monde. Quand nous nous mettons en place sur la grille et que ces belles femmes sont là, c’est le Grand Prix de Monaco, et c’est beau.

Un avis partagé par Sebastian Vettel.

J’aime les femmes. Elles sont très belles. Je trouve que l’on en fait trop actuellement. Toutes les grid girls du passé l’on fait volontairement. Je suis sûr que, si vous demandez à n’importe laquelle d’entre elles, un dimanche, si elle est heureuse d’être là, elle vous répondra oui.

Publié le samedi 26 mai 2018 à 9:56, modifications samedi 26 mai 2018 à 9:42

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !