Football

Zidane, futur sélectionneur du Qatar ?

Et si Zinedine Zidane prenait les rênes d’une sélection étrangère ? L’option serait très rentable pour lui.

L’idée même ressemble à un coup de poignard. Zinedine Zidane, l’homme aux deux têtes en finale de 1998 face au Brésil qui entraînerait une autre sélection que la France ? Impensable ? Pourtant la rumeur fait son chemin.

Un deal très rentable ?

Zinedine Zidane vient de mettre fin à une incroyable épopée du côté du Real Madrid. La question de son avenir est sur toutes les langues. A moins d’une catastrophe au Mondial, Didier Deschamps va garder la tête des Bleus jusqu’en 2020. Aucun club ne semble à même lui proposer un vrai challenge (à moins que Marseille…). Bref, on manque de visibilité. L’option la plus simple serait celle de l’année sabbatique, lui qui exprimait une grande fatigue mentale.

Mais, sur Twitter, une autre option est apparue. Un scoop déniché par Naguib Sawiris, un influent homme d’affaires égyptiens. Zinedine Zidane irait au Qatar.

Zidane va rejoindre le Qatar pour préparer la Coupe du monde 2022 pour 50 millions d’euros annuels sur 4 ans. L’argent parle ?

Le problème de timing

Déjà ambassadeur de l’épreuve, ce positionnement de Zinedie Zidane ne paraît pas totalement fou même s’il serait décevant, on ne peut pas le nier. Difficile de voir un intérêt autre que financier dans ce type de contrat. Sa proximité avec le Qatar aurait pu le mener au PSG comme on l’avait déjà évoqué. Mais, Thomas Tuchel, le coach allemand vient tout juste d’arriver. On doute qu’il soit aussi vite licencié. En revanche, en cas de mauvais résultats, il pourrait rapidement sauter si Zinedine Zidane est prêt à le remplacer. A l’heure actuelle, le problème de Zidane, c’est surtout le timing. Mais, on pourra sans doute y voir plus clair après la Coupe du Monde.

Du côté de l’équipe de France, selon un sondage RMC / Harris Interactive, 52% des Français le veulent à la tête de la sélection. Un taux d’approbation qui monte à 60% chez les amateurs de football et qui pourrait faire pâlir d’envie Emmanuel Macron. Difficile pourtant d’y croire vraiment. Mais, nous ne sommes pas à l’abri d’une (mauvaise) surprise.

D’autres rumeurs l’envoient aussi à la tête de la sélection algérienne (il est d’origine kabyle) ou encore espagnole. A vrai dire, s’il doit vraiment choisir, on préfère le voir aller jouer à Amiens pour l’instant. Et il prend la suite de Deschamps chez les Bleus en 2020… On lui demande juste de ne pas être pressé, la place est là, à l’attendre au chaud. Sauf tremblement de terre, c’est lui qui est destiné à devenir le sélectionneur des Bleus.

Publié le samedi 2 juin 2018 à 9:44, modifications samedi 2 juin 2018 à 14:54

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !