Football

Très gros dispositif de sécurité pour la finale de l’Europa League

La sécurité pour la finale de l’Europa League sera plus importante qu’à l’Euro 2016.

Un match sous surveillance

La finale de l’Europa League entre l’Olympique de Marseille et l’Atlético Madrid promet d’être animée sur le terrain mais aussi en dehors. Et c’est bien ce qui semble inquiéter les autorités.

Nous avons prévu un dispositif exceptionnel, deux fois plus important que lors des matches de l’Euro 2016

souligne Stéphane Bouillon, le préfet de la région Auvergne-Rhône-Alpes. Au total, ce sont 10 unités qui sont mobilisées. Un mélange de policiers, gendarmes et CRS qui représente 1.250 personnes. Les polices municipales de Lyon et de Décines où se trouve le Groupama Stadium, un hélicoptère et deux canons à eau sont aussi au programme. Et il s’agit là uniquement des forces à l’extérieur. Dans le stade, on trouvera 1.110 stadiers dont 200 de l’OM et une vingtaine de l’Atlético précisent nos confrères de l’Equipe.

Au total, 35.000 places ont été vendues entre mars et avril. Les supporters de l’Atlético en ont acquis 9.000 et ceux de Marseille 11.500. Au mois 2 à 3.000 supporters de l’OM devraient arriver sans billet. A chaque moment, des zones tampons seront mises en place pour qu’ils ne soient pas directement en contact.

On ne peut exclure qu’il y ait des fights mais nous serons d’une extrême vigilance et prêts à réagir. Nous surveillons les hooligans, identitaires ou pas, et essayons d’anticiper leurs actions. Nous surveillons aussi les réseaux sociaux mais je ne crois pas que ce soit le rendez-vous du hooliganisme européen.

Publié le mardi 15 mai 2018 à 11:29, modifications mardi 15 mai 2018 à 9:37

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !