Football

Mondial: France-Croatie, en route pour la gloire

C’est l’heure de vérité pour la France et la Croatie. Les Bleus rêvent de soulever la Coupe du monde une deuxième fois, les Croates pour la première fois dans leur histoire. Coup d’envoi à Moscou à 15h00 (GMT).

“Ce n’est pas le moment de lâcher. On a fait tellement d’efforts, on sait d’où on vient, on veut se donner les chances de gagner ce dernier match, avec cet objectif”. Tous les joueurs auraient pu le dire. C’est le capitaine français Hugo Lloris qui l’a formulé.

Je veux que mon équipe gagne, que, si Dieu le veut, on remporte la Coupe demain

insiste aussi le capitaine croate Luka Modric, qui sera un des dangers pour le gardien français, sans oublier Ivan Rakitic, Mario Mandzukic ou Ivan Perisic.

En France, la foule en liesse s’est jetée dans les rues après la demi-finale remportée face à la Belgique (1-0). De quoi rappeler une douce euphorie d’il y a 20 ans, quand le visage de Zinédine Zidane, auteur d’un doublé contre le Brésil (3-0) était projeté sur l’Arc de Triomphe à Paris.

Cette ambiance qui monte au pays, cette envie de revival de 1998 est-elle remontée jusqu’aux joueurs français actuels?

Kylian Mbappé lors d'un entraînement, le 14 juillet 2018à Moscou à la veille de la finale contre la Croatie

(credit photo AFP) Kylian Mbappé lors d’un entraînement, le 14 juillet 2018à Moscou à la veille de la finale contre la Croatie

“Pour être honnête avec vous, on est dans notre bulle, rétorque Lloris. Bien évidemment, on est au courant de ce qui se passe en France, encore plus avec les images qu’on a pu voir après le match face à la Belgique. Mais loin de nous l’idée de nous y croire déjà”. Puis le capitaine français souligne: “Il y a un adversaire de très grande qualité, avec autant de mérite que nous de se retrouver en finale. Cette équipe (croate) a démontré des valeurs, des ressources physiques et mentales incroyables”.

“Le match d’une vie”

Du côté français, deux joueurs vont jouer gros: Antoine Griezmann et Kylian Mbappé.

Des supporters de l'équipe de France rassemblés sur la place Rouge, le 14 juillet 2018 à Moscou, à la veille de la finale France-Croatie

(credit photo AFP) Des supporters de l’équipe de France rassemblés sur la place Rouge, le 14 juillet 2018 à Moscou, à la veille de la finale France-Croatie

“Grizou”, qui récuse la rime avec “Zizou” – “moi c’est plus ‘Grizi'” – se sait très attendu. Le joueur de l’Atletico Madrid est monté en puissance et présente des statistiques consistantes (trois buts sur deux penalties et une bourde de gardien, deux passes décisives sur coups de pied arrêtés) mais n’a pas brillé comme à l’Euro-2016, fini sur des titres de meilleur joueur et meilleur buteur avec 6 réalisations.

Et les attentes sont gigantesques autour de Kylian Mbappé. La gamin de 19 ans a ébloui la planète foot contre l’Argentine (4-3 en 8e de finale), suscitant les comparaisons avec Pelé, récoltant même les éloges d'”O Rei”. Il n’a plus été décisif depuis.

L’ambitieux prodige du PSG a désormais une occasion en or de marquer son territoire, alors que trois monstres sacrés n’ont pas vu le dernier carré (Messi, Cristiano Ronaldo, Neymar). “Je l’ai toujours dit: une Coupe du monde, c’est à part. C’est le match d’une vie, d’une future vie, de tout!”, a-t-il avancé sur les supports de la Fédération française de football.

“Focalisé sur le succès”

Mondial-2018 : Finale France - Croatie

(credit photo AFP) Mondial-2018 : Finale France – Croatie

Avant ce match le plus important de leur carrière, et le plus important de leur petit pays – 4 millions d’habitants – les Croates ont un handicap à gérer par rapport aux Bleus: ils ont joué trois prolongations en autant de matches, soit 90 minutes (l’équivalent d’une rencontre) de plus que leur adversaire.

Nous n’insistons pas sur les séances d’entraînement, a admis le sélectionneur Zlatko Dalic samedi. Il faut simplement se reposer, il y a quelques petites blessures et problèmes. J’espère qu’on pourra les éliminer. Si ce n’est pas le cas, les remplaçants seront dans les starting blocks.

Luka Modric, passé au travers des pépins physiques, semble être fin prêt. Le joueur du Real Madrid, 5e du dernier classement du Ballon d’Or, voit-il dans la finale de dimanche un moyen de se rapprocher encore de ce trophée individuel suprême?

J’ai déjà répété à de multiples reprises que je suis focalisé sur le succès de mon équipe nationale, lance Modric. Quand on parle de toi sur ce genre de sujet c’est super et agréable, mais je ne me préoccupe pas de cela. Ce que je souhaite, c’est le succès de mon équipe nationale, pas les distinctions individuelles.

Publié le dimanche 15 juillet 2018 à 7:15, modifications dimanche 15 juillet 2018 à 9:18

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !