Football

Michel Platini se lâche contre les “co***” de la FIFA

Michel Platini s’est livré dans une longue interview à nos confrères de L’Equipe. L’ancien patron de l’UEFA explique qu’il aurait bien aimé remettre la Coupe du Monde 2018 aux Bleus et se lâche sur des personnes mal intentionnées à la FIFA.

Michel Platini était destiné aux plus hautes instances du football mondial avant d’être entraîné vers le bas par des affaires. Interrogé par l’Equipe, celui qui vient d’être acquitté par la justice suisse en mai dernier dans l’affaire des deux millions de francs suisses livre une interview cash.

Les trois connards

C’est une sorte de plaidoyer. Michel Platini s’ouvre pour rétablir sa vérité sur ce qui s’est passé. Pour lui, tout devait fonctionner sans l’opposition de quelques personnes au sein de la FIFA. 

Je suis toujours arrivé à faire des choses qui me plaisaient, sauf à la FIFA, où c’était un peu plus compliqué parce que je n’étais pas chaud pour y aller. Pendant trois ans, j’ai beaucoup changé d’avis, j’y vais, j’y vais pas, et puis quand Blatter est tombé et que 150 fédérations nationales m’ont dit : “Michel, on te veut comme président”, j’y suis allé. Mais entre 150 présidents de Fédération qui me voulaient et trois connards à la FIFA qui ne me voulaient pas, ce sont les trois connards qui ont gagné…

Autant dire que le 15 juillet dernier, il était frustré en voyant les Bleus gagner. Content pour eux mais il aurait voulu leur remettre lui-même le trophée. 

 C’est moi qui aurais dû remettre cette coupe. Je n’ai pas voulu me faire du mal. Donc je suis encore allé me coucher (comme après la finale de l’Euro 2016)…

A ajouté l’ancien président de l’UEFA.

Pour le moment, Michel Platini est toujours condamné par la FIFA à une suspension de toute activé dans le football…

Publié le jeudi 30 août 2018 à 10:23, modifications jeudi 30 août 2018 à 10:04

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !