Football

Les larmes de Neymar inquiètent le Brésil

A l’issue du match avec le Costa Rica, Neymar a fondu en larmes sur le terrain. Une perspective pas vraiment rassurante.

Le Brésil espérait beaucoup de cette Coupe du Monde. Grâce au retour de Neymar, le pays rêvait d’une nouvelle étoile de champion du monde. Mais, ses résultats poussifs font craindre le pire.

Des pleurs de joie selon Neymar

Neymar aurait pu ne pas être là. Blessé avec le PSG, il a réussi à revenir à temps, prêt à porter son équipe vers le sacre finale. C’est ce que l’on pensait alors. Notamment grâce à ses performances en matchs amicaux. Mais, un match nul contre la Suisse et une victoire difficile contre le Costa Rica plus tard, il faut se résoudre à la triste réalité. Le Brésil est loin d’être invincible. Suffisant pour effrayer le Brésil. Alors en plus quand Neymar éclate en larmes à l’issue du match, c’est beaucoup…

O Globo, le plus grand quotidien du Brésil ne cache pas son inquiétude.

Ce n’est pas normal de pleurer pour un deuxième match de la Coupe du monde. Une équipe doit afficher sa force mentale, pas sa fragilité. Sincères ou pas, les larmes de Neymar sont inquiétantes. C’était soit le symptôme d’une instabilité troublante, soit une résurgence du narcissisme que Neymar a réussi à contrôler pendant presque tout le match.

Après la rencontre, Neymar s’est expliqué sur les réseaux sociaux.

Personne ne sait par quoi je suis passé pour arriver ici. Les pleurs sont de joie, de dépassement. Dans ma vie, les choses n’ont jamais été faciles. Ça ne va pas être le cas maintenant, n’est-ce pas ? Le rêve continue. Le rêve, non. L’objectif ! (A ses partenaires) Félicitations pour le match, les gars !

 

Pas sûr toutefois que cela suffise vraiment à rassurer les Brésiliens. Ils attendront plutôt une réponse contre la Serbie lors du dernier match du groupe. Il sera décisif pour assurer la qualification de Neymar et de ses coéquipiers. Une défaite les enverrait à la maison.

Publié le samedi 23 juin 2018 à 15:02, modifications samedi 23 juin 2018 à 10:38

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !