Football

Les cinq joueurs à surveiller pendant la Coupe du Monde 2018

Cinq joueurs de cinq pays différents qui peuvent faire basculer une rencontre sur une inspiration géniale. Revue d’effectifs.

Nous ne sommes plus qu’à quelques jours du lancement de la Coupe du Monde 2018 en Russie. A l’heure de déterminer les favoris, certains joueurs se détachent. Parce qu’ils la capacité à être le “facteur X”, capables de faire gagner leurs équipes. On fait les présentations.

Neymar, pour devenir le roi

Pour Neymar et le Brésil, il y aura toujours l’ombre de 2014. Cette marque indélébile, d’une humiliation à domicile face à l’Allemagne. Depuis, le pays s’est reconstruit et Neymar avec lui. Le génie brésilien a mis Paris à ses pieds. Désormais, il doit conquérir le monde pour devenir une véritable star au pays de Ronaldo et Pelé. Ses performances lors des matches amicaux ont permis de prouver qu’il avait bien récupéré de sa blessure. Avec un Brésil qui arrive favori, Neymar est particulièrement attendu.

Lionel Messi, pour la consécration

Cela peut-il être la bonne occasion pour Lionel Messi ? Le génie argentin si souvent comparé à Maradona sait qu’il doit gagner une Coupe du Monde avec son pays pour rejoindre son prédécesseur au panthéon. Désormais âgé de 31 ans, il se présente sans doute à la Coupe du Monde 2018 en Russie au meilleur de sa forme. Point positif, il n’a pas trop eu à forcer en fin d’année au FC Barcelone. Éliminé en Ligue des Champions, le club a remporté très tôt la Liga. Mais, il s’agira peut-être aussi de sa dernière vraie chance. Les années ne rendent pas vraiment service à son style de jeu.. Problème, il est aussi trop seul au sein de l’Argentine. Sur le papier, on trouve des joueurs de haut niveau à tous les postes. Mais, ils ne savent pas jouer ensemble sous le maillot de la sélction. Ses coéquipiers pourront-ils se sublimer ? Malgré son talent, Lionel Messi risque d’avoir quelques difficultés à faire trembler la terre.

Cristiano Ronaldo, le monde après l’Europe

Cristiano Ronaldo a déjà mis la main sur l’Europe. En club mais aussi en sélection à l’occasion de l’Euro 2016. Mais, la finale n’avait pas été la sienne. Blessé en début de rencontre, il s’était retrouvé sur la touche. Nul doute qu’il voudra cette fois porter son équipe jusqu’au bout. Loin de ce rôle d’entraîneur-joueur qu’il avait eu au Stade de France, c’est uniquement sur le terrain qu’il devra répondre présent cette fois. Encore faudrait-il que la sélection portugaise en ait les moyens. Or, il s’agit peut-être de l’une de plus faibles présente en compétition internationale ces 15 dernières années. Plus encore que Lionel Messi, il devra se surpasser pour que le Portugal rêve à un premier titre mondial. La bonne nouvelle, c’est qu’il a encore quelques années devant lui puisqu’il considère avoir 33 ans d’âge biologique.

Kylian Mbappé, la promesse du futur

On aurait aussi pu choisir Griezmann. Mais, à lui seul, Kylian Mbappé incarne le renouveau de la sélection française. La plus jeune équipe du tournoi peut s’appuyer sur une ligne d’attaque qui va vite et qui est bourrée de talent. Entre Griezmann, Mbappé et Dembélé, la France semble armée pour aller loin, durant la Coupe du Monde 2018. Mais, c’est sur le réalisme du jeune attaquant parisien que repose le plus d’espoirs. Dans une bonne journée, il est impossible à arrêter. Espérons que celui que l’on annonce comme le futur Messi en ait beaucoup comme ça en Russie…

Salah, l’invité inattendu

Mohamed Salah a permis à l’Egypte de renouer avec la Coupe du Monde pour la première fois depuis 1990. Adoré dans son pays, il a failli rater l’épreuve à cause d’une blessure mais devrait être au rendez-vous. Cela sera-t-il suffisant pour offrir à l’Afrique sa première Coupe du Monde ? C’est ce qu’espère tout un continent. En cas de victoire, Salah pourrait même rêver au Ballon d’Or. De quoi clore une année tout simplement exceptionnelle pour l’attaquant égyptien. Mais, au vu du reste de l’effectif des Phararons, cela ressemblerait tout de même à un véritable miracle. Ce sera pour Salah l’occasion de voir comment il se débrouille vraiment sans ses deux partenaires d’attaque de Liverpool.

Publié le mardi 12 juin 2018 à 13:48, modifications mardi 12 juin 2018 à 11:30

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !