Football

Le Pussy Riot qui s’était introduit sur le terrain au Mondial a repris conscience

Piotr Verzilov aurait été empoisonné selon sa compagne.

Le 15 juillet dernier, Piotr Verzilov faisait irruption sur le terrain lors de la finale de la Coupe du Monde 2018 avec d’autres membres des Pussy Riot. Il était hospitalisé depuis mardi à Moscou dans un état grave.

Le poison ?

Piotr Verziloz, un russo-canadien de 30 ans avait été hospitalisé après une audition judiciaire avant d’être transféré en soin intensifs dans une clinique de Moscou. Sa compagne  Veronika Nikoulchina,  a expliqué samedi à la presse qu’il avait pu reprendre conscience. En revanche, il souffre toujours d’hallucinations et de délires. Pour elle, la raison était évidente.

C’est vraiment un empoisonnement, avec quelque chose comme de l’atropine. Seulement, il est question ici d’un gros dosage.

Il avait commencé à se sentir mal dès mardi soir.

Dans la soirée, il a commencé à se sentir mal. Il a perdu la vue, sa vue s’est obscurcie.

Quatre membres des Pussy Riots étaient entrés sur le terrain ce jour-là et condamnés à 15 jours de prison ensuite.

Publié le dimanche 16 septembre 2018 à 11:36, modifications dimanche 16 septembre 2018 à 11:08

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !