Football

Le public de l’OM fait-il partie des meilleurs d’Europe ?

Le public est-il une part essentielle du succès de l’Olympique de Marseille en Coupe d’Europe ?

Pour certains suiveurs du football hexagonal et européen, le public de l’Olympique de Marseille serait indispensable au club. Il serait même à l’origine de ses succès européens récents. Mais comment se situe-t-il comparé au gratin européen ? Esquisse d’analyse.

Une taille décevante

Le premier critère sur lequel on juge souvent un public c’est sa taille. Et à ce niveau-là, difficile d’être vraiment satisfait. Au niveau français, le club possède la 2e moyenne derrière le PSG . Il peut compter sur 45.550 supporters en moyenne. Mais, cela ne lui permet que de se classer 28e au niveau européen. Loin, très loin de Dortmund et de son mur jaune qui revendique 79.500 supporters en moyenne. Pire, le club est dépassé par des équipes moins cotées comme Cologne ou West Ham. Pourtant, l’Olympique de Marseille joue dans la 16e plus grande enceinte européenne. Le Stade Vélodrome peut accueillir 66.500 supporters.

Une acoustique impressionnante

Le stade a presque été conçu pour cela. Après l’Euro 2016 et la pose d’un toit, c’est un effet chaudron qui apparaît désormais au Stade Vélodrome. Et c’est une volonté assumée depuis le début par les ingénieurs. Après la victoire à domicile contre Leipzig en C3, les joueurs étaient enthousiastes pointe l’Equipe. Ainsi, Lucas Ocampos qui a joué au Monumental de River Plate ou à San Siro, n’avait jamais entendu un bruit pareil. De quoi faire trembler les adversaires si le public est au rendez-vous.

Des tifos parmi les meilleurs d’Europe

C’est une part essentielle de l’ambiance d’un stade. Les tifos sont tout autant la preuve de l’engouement des supporters pour un club que de leur capacité à s’organiser. Et à ce niveau l’OM n’a pas vraiment de leçons à recevoir. Les fans du club sont régulièrement cités parmi les meilleurs d’Europe à ce niveau-là et trustent les premières places dans de nombreux classements.

Une fidélité pas vraiment à toute épreuve

Etre derrière son équipe quand elle gagne, c’est facile. Mais quelle est la situation quand l’OM perd ? C’est un peu moins réjouissant. C’est ce qu’expliquait l’ancien Fabio Celestini à nos confrères de So Foot en février 2016.

Si, au bout de 15/20 minutes, il n’y a rien à manger sur le terrain, ça va siffler, ça va être compliqué. Tu n’as pas le droit à l’erreur, même sur la première passe, tu te crispes, tu joues moins bien et les sifflets démarrent.

Bref, mieux vaut ne pas se rater quand on joue pour l’Olympique de Marseille. En revanche, les supporters savent à défaut très bien mettre la pression sur les adversaires. Les doigts d’honneur sont légion tous comme les insultes et sifflets. Mathieu Valbuena y avait aussi eu le droit après son retour au stade en portant le maillot de Lyon en 2015.

Publié le vendredi 11 mai 2018 à 17:23, modifications vendredi 11 mai 2018 à 17:21

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !