Football

L’arbitrage vidéo utilisé pour expulser a posteriori au Mondial 2018 ?

Le Mondial 2018 en Russie pourrait faire de sacrées innovations du côté de l’arbitrage vidéo.

Imaginez-vous la scène. Sergio Ramos a blessé Mohamed Salah, une dizaine de minutes auparavant. Grâce à l’arbitrage vidéo, son geste est décelé et le défenseur espagnol est expulsé du terrain. Un scénario fictif qui aurait pu changer le résultat de la finale de la Ligue des Champions. Surtout, il pourrait devenir une réalité en Russie.

L’arbitrage vidéo déboule en force

On le sait déjà. L’arbitrage vidéo va représenter une véritable petite révolution au Mondial 2018 en Russie. Mais, si en croit le Daily Mail, nous ne sommes pas encore au bout de nos surprises. Il pourrait ainsi être utilisé de façon beaucoup plus large qu’initialement prévu.

L’un des points les plus importants de ces modifications concernerait les expulsions rétrospectives. Concrètement, un arbitre pourrait exclure un joueur pour un mauvais geste ou un comportement violent même sans avoir vu l’action et plus tard dans le match. Ses assistants pourraient ainsi dénoncer le fautif à la mi-temps et celui-ci décider de procéder à l’expulsion.

Il faudra attendre la confirmation de la FIFA pour en être certain. Mais, cela pourrait représenter un très gros changement pour la gestion du jeu. Les joueurs un peu trop vicelards vont devoir commencer à faire attention. L’arbitrage veille.

Publié le jeudi 31 mai 2018 à 14:53, modifications jeudi 31 mai 2018 à 11:43

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !