Football

La Fifa est formelle, les Russes ne seront pas dopés au Mondial 2018

Cela devrait résonner comme une évidence, pourtant, on ne peut que nourrir des doutes. La Fifa annonce n’avoir trouvé aucun élément permettant de déterminer une “violation des règles antidopage” chez les joueurs russes qui seront au Mondial 2018.

Une des sélections les plus contrôlées

Le gouvernement russe a jugé nécessaire d’écarter Vitali Moutko, l’ancien ministre en charge des Sports. L’Agence Mondiale Antidopage (AMA) peine toujours à trancher sur la situation du pays de Vladimir Poutine. Mais pour la Fifa, circulez, il n’y a rien à voir. Selon 20min.ch, alors que le Mondial 2018 va commencer dans quelques semaines, la Fifa menait plusieurs enquêtes de front des infractions potentielles de la part de joueurs russes. Une étude qui fait suite à la publication du rapport McLaren portant sur le dopage institutionnalisé en Russie.

Les enquêtes étant centrées sur des joueurs figurant dans la liste provisoire pour le Mondial. La Fifa a désormais émis un communiqué où elle explique être :

en mesure de confirmer qu’aucun élément ne permet d’établir une violation des règles antidopage par ces joueurs.

Nos confrères relatent que les conclusions ont aussi été transmises à l’AMA qui aurait validé la décision. On imagine bien que l’inverse aurait été surprenant juste avant l’épreuve. Toutefois, la Fifa aurait pris contact avec McLaren pour avoir plus d’informations sur le dopage institutionnalisé en Russie. Des questions aussi ont été posées à Grigory Rodchenkov, l’ancien patron du Laboratoire antidopage de Moscou et lanceur d’alerte.

Par ailleurs, les échantillons disponibles auraient été analysés de nouveau. L’équipe russe ferait partie des plus contrôlées en amont du Mondial.

Publié le mercredi 23 mai 2018 à 11:56, modifications mercredi 23 mai 2018 à 9:54

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !