Football

La Belgique a-t-elle la meilleure équipe de la Coupe du Monde 2018 ?

On a quand même envie de dire que oui. Mais, cela ne garantit pas la victoire à la Belgique.

Cette Coupe du Monde est pour l’instant, celle des favoris décevants. Aucun ne semble vraiment tenir son rang. Peut-être faut-il regarder du côté des outsiders ? Un se dégage clairement  : la Belgique.

Une impression de facilité

A chaque grande compétition internationale récente, la même ritournelle revient. Et si c’était l’heure des Diables Rouges ? Nos voisins peuvent, il est vrai s’appuyer sur une génération hors-normes. Mais, jusque-là, il y a toujours eu une équipe plus impressionnante en face d’eux. L’Espagne ou l’Allemagne. 

Mais, cette année ? La France est très juste. L’Allemagne est en sursis. Le Brésil n’est pas rassurant. L’Argentine, l’Espagne et le Portugal sont très inquiétants.  Il est probable qu’au moins une de ces équipes n’aille pas en huitièmes de finale. Au final, une seule équipe aura fait une impression proche de celle de la Belgique, c’est la Russie. Mais, celle-ci joue à domicile. Un avantage dont le poids devrait diminuer au fil de la compétition. 

Le révélateur anglais

De son côté la Belgique a fait forte impression contre le Panama (3-0) mais surtout contre la Tunisie (5-2). Pour les observateurs, une comparaison évidente vient à l’esprit, le Manchester City qui vient de piétiner la Premier League. On trouvait contre la Tunisie pas moins de 5 joueurs offensifs ensemble. De quoi faire rougir Didier Deschamps quant à sa frilosité. Mais, la Belgique conserve tout de même quelques problèmes qu’il va falloir régler rapidement. Ce sont eux que la Tunisie a su exploiter. On trouve notamment une fébrilité sur phases de coup de pied arrêté, et des difficultés à assurer le repli défensif sur les ailes. Or, on a pu voir plusieurs équipes impressionnantes dans ces registres, notamment la France. La Belgique n’est donc pas intouchable, mais tant qu’elle marque plus de buts, cela ne devrait pas forcément être un souci. Il faut juste espérer que la machine ne se grippe pas. Ou qu’un des génies de devant ne se blesse pas.

A ce niveau-là, le dernier match du groupe contre l’Angleterre, pour la première place le 28 juin prochain, aura déjà des airs de révélation. On saura ce que valent vraiment Hazard, Lukaku et les autres. Beaucoup d’entre eux jouent au Royaume-Uni. Ils sont donc déjà connus et attendus.

 

Publié le dimanche 24 juin 2018 à 12:55, modifications dimanche 24 juin 2018 à 9:57

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !