Football

John Obi Mikel a joué contre Messi alors que son père avait été kidnappé

John Obi Mikel, le capitaine du Nigéria a choisi de jouer en connaissance de cause, pour défendre son pays.

On peine à imaginer le stress et la tension qui habitaient John Obi Mikel, le 26 juin dernier. Ce jour-là, le Nigéria affrontait l’Argentin de Messi. Mais il venait aussi d’apprendre que son père avait été enlevé.

Il n’a rien dit aux autorités

On imagine que pour lui, la défaite face à l’Argentine n’avait au final que peu d’importance. John Obi Mikel devait alors surtout réfléchir à comment faire. Les ravisseurs qui l’ont contacté quelques heures avant le match lui demandaient 10 millions de Nairas, soit 24.000 euros. Mais, il ne devait pas prévenir les autorités.

Son père avait été kidnappé alors qu’il se rendait à des obsèques la veille du match. S’il parlait, son père aurait été tué comme il l’a expliqué à KweséESPN.

J’étais confus, je ne savais pas quoi faire, mais à la fin je savais que je ne pouvais pas laisser tomber 180 millions de Nigérians. Je devais me taire et aller représenter mon pays d’abord. Ils m’ont dit qu’ils allaient immédiatement tirer sur mon père si je rendais compte aux autorités ou si j’en parlais à quelqu’un. Et je ne voulais pas en discuter avec l’entraîneur parce que je ne voulais pas que mon problème soit une distraction pour lui ou le reste de l’équipe, le jour d’un match aussi important.

Ce lundi 2 juillet, le père de John Obi Mikel a finalement été secouru par la police. Il avait été torturé et se trouve actuellement à l’hôpital pour recevoir des soins. Cela lui était déjà arrivé en 2011 quand John Obi Mikel jouait pour Chelsea.

Publié le mercredi 4 juillet 2018 à 9:34, modifications mercredi 4 juillet 2018 à 8:55

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !