Football

Coupe du Monde 2018 : Les Bleus n’ont pas vraiment apprécié les sifflets des supporters

Ce mardi 26 juin, la rencontre entre les Bleus et le Danemark a abouti au premier 0-0 de la compétition. Un match jugé ennuyant par les spectateurs qui n’ont pas hésité à siffler les joueurs.

On pouvait les entendre de tous les côtés. La performance des Bleus et du Danemark mardi 26 juin n’a ravi personne. Suffisant pour déclencher de nombreux sifflets. Les joueurs demandent autre chose.

“On est habitués”

On s’est ennuyés à le commenter. Mais, on peine à imaginer l’ennui de ceux qui n’avaient rien d’autre à faire dans les tribunes du stade Loujniki. Plus que le premier 0-0 de la compétition, la rencontre entre les Bleus et le Danemark s’est surtout distinguée par un match terne. Autant dire qu’à l’issue du match, les joueurs ont eu quelques explications à présenter en conférence de presse.

Il y a tout d’abord eu ceux comme Giroud qui rejettent la culpabilité.

Ce sont les Russes qui ont surtout sifflé je pense. Quand on vient voir un spectacle et des buts… On est désolé de ce premier 0-0. Si une équipe peut se blâmer c’est quand même Danemark, qui est resté derrière et qui jouait même la montre à la fin.

Pas forcément faux, mais les Bleus n’ont pas montré grand chose de plus. Un peu décevant alors qu’il s’agissait de la plus grosse délégation de supporters français depuis le début du Mondial (entre 5.000 et 10.000).

“On a besoin de supporters, pas de spectateurs”

N’Golo Kanté demande lui un peu de compréhension au vu du contexte. Steve Mandanda fait de même.

Le tempo était très lent, c’est pour ça qu’ils voulaient qu’on montre un peu plus du spectacle, mais je pense que les supporters des deux camps comprennent que le plus important, c’était de se qualifier pour le prochain match.

Je peux comprendre que le match n’ait pas été plaisant pour les spectateurs, on n’a pas poussé plus que ça en fin de match. Mais pour nous, le plus important, c’était de passer premier.

Mais, impossible de faire l’impasse sur Antoine Griezmann. Le supposé leader technique des Bleus n’a pas montré grand chose depuis le début de la compétition. Contre le Danemark et les autres. Pourtant, il se montre exigeant.

 On a besoin de supporters, pas de spectateurs.

Rendez-vous samedi 30 juin pour le match contre l’Argentine afin de savoir s’il sera entendu…

Publié le mercredi 27 juin 2018 à 9:34, modifications mercredi 27 juin 2018 à 9:39

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !