Football

Adrien Rabiot, sacrifié pour envoyer un message ?

Le footballeur Adrien Rabiot est le grand absent de la liste des Bleus de Didier Deschamps. Mais pourquoi ?

Pour tout le monde, il faisait des meubles. Difficile d’imaginer les Bleus sans Adrien Rabiot au vu des dernières sorties. Le milieu de terrain, titulaire au PSG, parfois étincelant paraissait même être un titulaire en puissance. Rien à voir avec Benzema par exemple dont l’absence était prévisible. Mais, voir le presque inconnu Nzonzi pousser dehors Rabiot ? Peu de personnes auraient pu le prévoir.

D’un point de vue purement sportif, le choix peut être difficile à comprendre. Nzonzi fait certes des merveilles du côté de Séville. Toutefois, ce n’est pas vraiment comparable avec l’influence d’Adrien Rabiot au PSG, un club qui paraît tout de même d’un niveau supérieur. Surtout, le Sévillan ne peut pas revendiquer une large expérience internationale. Alors pourquoi ce choix de Didier Deschamps ?

Donner une leçon

Premièrement, Adrien Rabiot ne voulait pas assumer le rôle de sentinelle au PSG. De fait, le joueur s’imagine plutôt en relayeur et ne veut donc pas entendre parler d’un rôle plus ingrat. Il l’a fait savoir de façon particulièrement vocale à plusieurs reprises au grand dam de nombreux spécialistes. Cela fait clairement partie des raisons de Didier Deschamps, qui préfère éviter d’avoir un joueur trop caractériel dans son équipe. A plus forte raison quand il craint que le joueur puisse avoir un mental défaillant comme ce fut le cas lors de la fameuse Remuntada de Barcelone l’an dernier.

Toutefois, il pourrait aussi avoir un autre objectif en tête. Et celui-ci pourrait s’inscrire dans une certaine logique au vu du mandat de Didier Deschamps à la tête de l’Equipe de France. Et si c’est une théorie qui est exacte, alors il ne s’agit pas vraiment d’une bonne nouvelle pour Adrien Rabiot. En effet, le sélectionneur a déjà montré qu’il ne craignait pas d’écarter définitivement des joueurs de son équipe. Ce fut le cas de Benzema et Valbuena par exemple. Les deux joueurs n’envoyaient pas le bon message ou ne lui semblaient pas suffisamment irréprochables. A contrario, se passer d’un joueur de premier plan, permet d’envoyer un message : Nul n’est intouchable. C’est la théorie développée par Nabil Djellit sur la chaîne TV de l’Equipe.

Il s’est fait Adrien Rabiot, symbole de l’enfant gâté du football français et en contrepartie il prend Steven Nzonzi… trajectoire cabossée mais méritant. Rabiot a envoyé de mauvais signaux en refusant plus ou moins de jouer sentinelle avec le PSG. Il a également agacé certains par ses déclarations. Il a quelque part sanctionné un jeune effronté dans l’esprit collectif. Deschamps fait jurisprudence.

Le cas échéant, il ne reste plus à Adrien Rabiot qu’à espérer la fin du mandat de Didier Deschamps pour faire son retour en Equipe de France.

Publié le dimanche 20 mai 2018 à 10:26, modifications dimanche 20 mai 2018 à 10:01

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !