Sport

Football : L’Arabie Saoudite interdit les coupes de cheveux excentriques

Un arbitre a interrompu un match de football, car il estimait qu’un joueur avait une coupe de cheveux contraire aux préceptes de l’Islam.

Dimanche dernier, 3 avril 2016, la rencontre entre les équipes de foot Al Shabab et Al-Qadisiya Al-Khubar a dû être retardée. En début de match, le gardien de but de l’équipe Al Shabab a dû attendre qu’un arbitre lui coupe les cheveux pour pouvoir rentrer sur le terrain. Et pour quelle raison ? Parce que sa coupe de cheveux était jugée «anti-islamique».

Sur la vidéo de l’incident, on peut ainsi observer deux hommes coupant les cheveux du gardien. À en juger par sa réaction, il a été très étonné par la demande des arbitres. Waleed Abdullah, qui ne semblait pourtant pas avoir de coiffure particulièrement biscornue, a ainsi été obligé de se faire couper les cheveux et ratiboiser sa crête sur le bord du terrain, à coups de ciseaux !

Ainsi, la Fédération saoudienne de football a décidé de partir en croisade contre les coupes de cheveux jugées excentriques, contraires aux traditions du royaume. Des directives ont été transmises cette semaine aux Fédérations sportives pour «enrayer le phénomène al-qazaa», désignant les coupes de cheveux exubérantes dans les stades.

On peut lire dans le quotidien Al-Jazirah, que le phénomène est contraire à l’islam et aux traditions du royaume, régi par le wahhabisme, une version rigoriste de la loi islamique. Des sanctions ont été demandées de la part de la fédération contre les joueurs dont le style est ensuite imité par les fans et les enfants.

Au moins, on est sûr que Paul Pogba n’ira pas là-bas.

Publié le lundi 11 avril 2016 à 9:26, modifications lundi 11 avril 2016 à 9:11

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !