Sport

Euro 2016 : Des supporters russes condamnés à de la prison ferme

Accusés d’avoir participé à la rixe de Marseille en marge du match Angleterre Russie, trois russes font face à la justice avec des condamnations allant jusqu’à deux ans de prison ferme.

C’est le 16 juin que le verdict est tombé pour trois russes accusés d’avoir pris part aux violences sans précédent qui ont eu lieu à Marseille le samedi 11 juin. On dénombrait lors de cet évènement pas moins de 150 hooligans russes entrainés et violents ayant l’habitude de déjouer les forces de l’ordre.

Nicolay Morozov, Sergueï Gorbatchev et Aleksey Erunov, âgés de 29 à 33 ans, ont été interceptés dans les Alpes-Maritimes alors qu’ils se trouvaient dans leur bus accompagnés de leurs compatriotes. Ils sont respectivement condamnés à 12, 18 et 24 mois de prison ferme avec mandat de dépôt et deux ans d’interdiction du territoire pour « participation à un groupement formé en vue de la préparation d’actes de violence » et « violence avec usage ou menace d’une arme dans le cadre d’une manifestation sportive ».

Aleksey Erunov reconnait être présent sur les images et s’être :

Laissé emporter par ses émotions.

Sergueï Gorbatchev quant à lui dit légitimement se défendre face à des :

Français d’apparence arabe

Quant à Nicolay Morozov, il ne s’excuse pas et assure être venu en touriste pour assister à l’Euro 2016. Des arguments qui n’ont bien évidemment pas convaincu en raison des vidéos, preuves irréfutables.

Sergueï Lavrov, ministre russe des Affaires étrangères, avait déclaré lors d’un discours devant la chambre basse du Parlement de son pays que :

L’arrestation d’un autobus avec plus de quarante supporters russes par la police est un incident absolument inadmissible.

Une affirmation à laquelle avait alors répondu son homologue français, Jean Marc Ayrault en lui rappelant que sur le sol français, les russes sont soumis à leur justice tout comme n’importe quel autre individu bien que cela ne semble pas être compris de tous à l’instar du député russe Igor Lebedev, qui affirmait sur son compte Twitter :

Je ne vois pas ce qu’il y a de mal avec le fait que des supporters se battent. C’est même plutôt le contraire, bravo les gars. Continuez !

Ces condamnations ont été saluées par Brice Robin, le procureur de la République de Marseille, qui affirme qu’elles sont :

Un message fort à l’encontre des fauteurs de trouble qui confondent la violence et le sport.

Publié le vendredi 17 juin 2016 à 13:41, modifications vendredi 17 juin 2016 à 13:43

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !