Sport

Euro 2016 : soupçons de dopage, nouveau coup dur pour les Bleus

Le contrôle positif de Mamadou Sakho est le dernier épisode d’une saison largement perturbée pour l’équipe de France.

Mamadou Sakho a été contrôlé positif lors du test anti-dopage après la huitième de finale retour de l’Europe League, à Manchester contre les Red Devils, le 17 mars.

Si le joueur se défend en expliquant qu’un brûleur de graisse est l’origine de ce résultat, son club des Reds de Liverpool a annoncé, samedi 23 avril, dans un communiqué qu’il était suspendu le temps de l’enquête.

Nous avons reçu vendredi une communication formelle de l’UEFA, expliquant qu’ils enquêtaient sur une possible infraction au règlement antidopage de la part de Mamadou Sakho. Le joueur ne fait actuellement l’objet d’aucune suspension. Cependant, en accord avec le joueur, le club a décidé de l’écarter durant le temps de l’enquête

Cette décision pourrait aussi être celle de Didier Deschamps, le sélectionneur de l’équipe de France pour l’Euro 2016, qui doit révéler, le 12 mai prochain, la liste des 23 noms des joueurs qui participeront au Championnat d’Europe des Nations en France (du 10 juin au 10 juillet).

Malheureusement pour lui, la sélection des joueurs devient un vrai casse-tête, tant la composition de la défense de jeu apparaît se décimée à chaque nouvelle affaire.

En effet, de nombreux défenseurs sont dans l’incapacité de participer à cet événement sportif pour des raisons de santé. Par exemple, Kurt Zouma est blessé au genou droit, Jérémy Mathieu souffre d’une rupture du ménisque au genou droit, Aymeric Laporte, quant à lui, s’est sérieusement blessé à la cheville droite.

C’est donc un nouveau coup dur pour Didier Deschamps, déjà privé de l’attaquant Karim Benzema n’a pas été sélectionné pour l’Euro 2016 en raison de son rôle présumé dans le chantage à la sex-tape contre son partenaire chez les bleus, Mathieu Valbuena.

Ainsi, Didier Deschamps qui avait fait de Mamadou Sakho l’un des piliers de son groupe de défenseurs devra se passer de lui si l’enquête confirme les soupçons de dopage.

L’international de 26 ans qui avait qualifié les Bleus pour le Mondial de 2014 en marquant un doublé contre l’Ukraine, pourrait bien voir s’interrompre brutalement sa saison (à un mois de la fin des compétitions en Angleterre).

Selon RMC, Mamadou Sakho base sa défense sur la consommation d’un produit dont l’objectif est de brûler la graisse et dont il ignorait la composition et qui comportait une substance illicite.

Il est de notoriété publique que le défenseur central a toujours été sujet à des problèmes de poids depuis le début de sa carrière.

Néanmoins, cette suspension semble avoir été prise d’un commun accord entre Mamadou Sakho et le club de Liverpool. La direction du club serait tout à fait encline à aider le joueur à prouver sa bonne fois.

Publié le dimanche 24 avril 2016 à 9:23, modifications dimanche 24 avril 2016 à 9:23

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !