Sport

Coupe du Monde 2018 : La FIFA menace d’exclure l’Espagne

La Fifa a menacé de priver l’Espagne de Coupe du monde 2018 à cause d’ingérence politique. Explications…

La Coupe du Monde 2018 se jouera-t-elle sans l’Espagne ? Qualifiée sans difficultés pour les phases finales du Mondial qui se déroulera en Russie, la Roja est menacée d’exclusion par la FIFA.

Ingérence politique

En effet, El Pais a révélé vendredi 15 décembre que la Fédération royale espagnole de football (RFEF) a reçu un très sérieux avertissement de la part de la FIFA. L’Espagne est accusée d’ingérence gouvernementale suite à un appel à de nouvelles élections pour choisir le nouveau président de la RFEF.

Dans le détail, l’ancien président de la RFEF, Angel Maria Villar, avait été suspendu par le Conseil supérieur du sport espagnol car il était soupçonné de corruption et remplacé par Juan Luis Larrea. Pourtant, le mois dernier, un ancien allié de Villar et ex-patron du syndicat des joueurs, Luis Rubiales, a lancé une motion de censure contre la présidence de la RFEF. Son objectif affiché étant d’être élu président lors de l’examen de cette motion le 16 janvier prochain. Or, c’est cet appel aux élections qui passe mal au sein de la FIFA.

En effet, pour la FIFA, la position du Conseil supérieur est une ingérence gouvernementale qui met en péril l’autonomie de la Fédération. Selon l’article 13 des stations de l’instance, cela constitue « une violation grave de ses propres statuts ».

Toutes les fédérations membres doivent administrer leurs affaires de manière indépendante.

A par ailleurs rappelé la FIFA, qui n’avait pas hésité à suspendre le Koweït en 2015. Une décision qui a notamment fait manquer au pays les Jeux Olympiques de Rio en 2016. Et les qualifications pour le Mondial 2018 en Russie.

Une suspension très hypothétique

Personne n’exclura l’Espagne !

A réagi Juan Luis Larrea, président de la Fédération espagnole depuis la suspension de Villar.

C’est quelque chose d’impossible et dont on n’a même pas parlé. La Fédération a un fonctionnement normal. La sélection a gagné sa place sur le terrain et nous sommes d’accord avec la FIFA.

A-t-il expliqué dans une déclaration relayée par BFMTV.com.

En 2008, l’Espagne a déjà été menacée d’une suspension, et donc d’une non-participation à l’Euro 2008. A l’époque, le gouvernement avait voulu fixer le calendrier de l’élection à la présidence de la Fédération royale espagnole de football. Pourtant, l’Espagne avait finalement pu disputer l’Euro 2008. Et même remporter la compétition.

La RFEF et le gouvernement espagnol ont néanmoins assuré qu’une réunion conciliatrice se tiendrait bientôt. Ce que la FIFA a confirmé, annonçant l’envoi d’une délégation de la FIFA et de l’UEFA prochainement.

Publié le samedi 16 décembre 2017 à 9:22, modifications samedi 16 décembre 2017 à 9:19

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !