Sport

Materazzi s’exprime pour la première fois sur le coup de boule de Zidane lors de la Coupe du monde 2006

Pour la première fois, dix ans après les faits, Marco Materazzi est revenu sur les paroles qu’il a échangées avec Zinédine Zidane avant que celui-ci ne lui assène un coup de boule en plein thorax lors de la finale de la Coupe du monde 2006.

Le 9 juillet 2006, la France se retrouvait en finale de la Coupe du monde face à l’Italie. C’est en fin de compte l’Italie qui remportait le match et donc la compétition, après une séance de tirs au but. Mais ce que l’on retient surtout de ce match sous haute tension, c’est l’expulsion de Zinédine Zidane juste avant la fin des prolon­ga­tions.

Alors qu’il annonçait cette finale comme étant le dernier match de sa carrière, le joueur français avait perdu son sang-froid et avait donné un coup de boule dans la poitrine de son adversaire italien, Marco Materazzi.

Dans une inter­view accordée au journal L’Equipe, Materazzi, qui n’avait toujours pas commenté ce geste du meneur de jeu des Bleus, a donné sa version des faits.

On voit sur les images qu’il me parle. Je lui demande deux fois de répéter pour être sûr de bien comprendre, la troisième fois je lui réponds parce que je comprends qu’il se moque de moi. En fait, on jouait le même match, on avait marqué tous les deux mais lui était un grand cham­pion et moi, j’étais nul, je n’étais pas dans le même monde. C’est comme ça que j’ai perçu ses moque­ries et j’ai réagi.

Après avoir eu son maillot de foot tiré par le défenseur italien, Zidane lui aurait en effet dit :

Si tu le veux, je te le donne à la fin du match.

Ce à quoi Marco Materazzi aurait répondu, piqué au vif :

Je préfère ta putain de soeur.

Il l’avoue aujourd’hui, ces mots étaient :

(…) certes stupides mais (ils) ne méritaient pas de provoquer une telle réaction.

Et de se justifier :

Si vous allez sur n’importe quel terrain de foot en banlieue de Rome, Naples, Turin, Milan ou Paris, vous réaliserez que ce que j’ai dit est plutôt soft par rapport à ce qu’on y entend.

Selon les rumeurs, le joueur italien aurait insulté la mère du champion français. Il le déplore :

Ce qui m’a le plus agacé, c’est que certains suppor­ters ou jour­na­listes aient raconté que j’avais insulté sa mère. Je ne me serais jamais permis d’of­fen­ser sa maman car j’ai perdu la mienne il y a long­temps.

Aujourd’hui, l’équipe de France se retrouve en finale de l’Euro 2016 face au Portugal. Espérons que ce soir, aucun joueur portugais ne vienne titiller l’un des Bleus !

Publié le dimanche 10 juillet 2016 à 14:31, modifications dimanche 10 juillet 2016 à 14:31

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !