Sport

Anne Frank : 200 supporters de la Lazio vont se rendre à Auschwitz après une vive polémique

Le club de football de la Lazio Rome est empêtré dans une polémique liée à l’utilisation scandaleuse de l’image d’Anne Frank dans les tribunes d’un stade pour humilier un club adverse. Les responsables de l’équipe italienne ont annoncé avoir pris une décision importante suite au tollé provoqué par ce grave incident et après les soupçons de racisme latent des supporters ultras de la Lazio par le passé. Une visite mémorielle du camp de déportation d’Auschwitz sera dorénavant organisée chaque année.

Les dirigeants de la Lazio Rome tentent d’éteindre l’incendie suite à une très vive polémique et face à la vague d’indignation après un incident majeur, survenu dans les tribunes et impliquant des supporters du club romain. Les tifosi de la Lazio ont en effet utilisé des images d’Anne Frank pour humilier les supporters du grand rival, le club de l’AS Roma. Les fans de la Lazio s’étaient déjà comportés de manière indigne en mai dernier. Ils avaient avoué être les auteurs de la macabre mise en scène sur fond de rivalité sportive. Des mannequins, qui portaient des maillots de l’AS Rome, avaient été retrouvés pendus.

L’image d’Anne Frank détournée de manière scandaleuse pour humilier le club de l’AS Roma

La polémique a éclaté ce week-end lors de la victoire 3 à 0 de la Lazio contre Cagliari. Des tifosi de la Lazio auraient collé des autocollants odieux dans les travées et dans les toilettes du stade Olympique de Rome. Les supporters étaient en effet installés dans la Curva Sud, le virage habituellement réservé à ceux de la Roma. La Curva Nord était fermée pour deux matches suite à des chants racistes, des cris de singe, entendus face à Sassuolo, au début du mois d’octobre.

Certains supporters de la Lazio ont donc marqué leur passage chez leur ennemi en collant de nombreuses images d’Anne Frank. L’image en question représente un photomontage odieux de la jeune fille avec le maillot du club rival, l’AS Roma. Cette illustration scandaleuse et nauséabonde avait déjà été utilisée en 2013. Une enquête a donc été ouverte par la police italienne à l’encontre des fans de la Lazio suite à cet incident majeur.

Les réactions indignées en Italie

Le ministre des Sports, Luca Lotti, a dénoncé ces actes « très graves ». Le président de la République, Sergio Mattarella, a appelé le ministre de l’Intérieur, Marco Minniti, afin de s’assurer que les responsables seraient bien identifiés. L’objectif est qu’ils soient « définitivement bannis des stades ». Les autorités italiennes ont publié un communiqué. Selon le président de la République, utiliser l’image d’Anne Frank « comme signe d’insulte et de menace, outre que c’est inhumain, est alarmant pour notre pays, qui a subi la contagion, il y a 80 ans, de la cruauté bornée de l’antisémitisme ».

L’engagement de Claudio Lotito, le président de la Lazio Rome

Le club italien risque de très lourdes sanctions sportives suite à ce choix honteux des supporters ultras de détourner l’image d’Anne Frank. Claudio Lotito, président de la Lazio Rome, a déposé une gerbe de fleurs devant la synagogue de Rome ce mardi. Il s’est exprimé devant les médias italiens suite à cette polémique.

Aujourd’hui, nous entendons réaffirmer notre position encore une fois avec ce geste clair et sans équivoque : personne ne peut utiliser la Lazio. La plupart de nos supporters sont avec nous contre l’antisémitisme.

Un engagement très fort pour le devoir de mémoire en Italie face à l’antisémitisme dans les stades

Claudio Lotito est même allé encore plus loin. Il a pris un engagement très fort et responsable afin de favoriser le devoir de mémoire. Il a ainsi annoncé qu‘à partir de 2018, le club emmènerait chaque année 200 jeunes supporters au camp de concentration et d’extermination d’Auschwitz. Anne Frank y a été déportée avant de mourir à Bergen-Belsen.

De nombreuses mesures prises par les instances du football italien

Les prochaines rencontres de football en Italie seront impactées suite à ce terrible incident. Des actions fortes seront prises afin de lutter contre le racisme et l’antisémitisme. Les arbitres et capitaines de Serie A remettront ainsi aux enfants accompagnant les joueurs sur le terrain un exemplaire du « Journal d’Anne Frank » et de « Si c’est un homme » de Primo Levi. La fédération italienne de football (Figc) a annoncé une minute de réflexion sur la Shoah. Dès mardi soir et mercredi, un extrait du journal de la jeune fille juive morte en déportation, sera lu avant chaque match des trois divisions de championnat italien. Ce dispositif sera également reconduit le week-end prochain avant les rencontres des catégories jeunes comme amateurs.

Un classico romain à hauts risques et une polémique également aux USA

La Lazio est quatrième du championnat italien et a notamment brillé cette année grâce à une victoire face à la Juventus Turin. Le derby face à l’AS Roma, le 18 novembre prochain, s’annonce malheureusement extrêmement tendu. Les mesures de sécurité seront renforcées dans le stade. Les fans ultras de la Lazio seront particulièrement surveillés. Un nouveau dérapage pourrait éventuellement coûter des points et des sanctions financières au club. Le public de la Lazio pourrait également être privé de stade pour de futures rencontres à huis clos.

Une autre polémique récente liée à Anne Frank a fait couler beaucoup d’encre et a suscité l’indignation aux USA. Des costumes de la jeune fille avaient en effet été honteusement commercialisés à l’occasion d’Halloween. Le costume « d’enfant déporté pendant la Seconde Guerre Mondiale » a finalement été retiré de la vente après une vague d’indignation sur Internet.

Publié le mercredi 25 octobre 2017 à 10:11, modifications mercredi 25 octobre 2017 à 9:48

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

2 Commentaires