Sport

11 novembre : La Fifa refuse que les Britanniques rendent hommage aux morts de 14-18

A l’occasion des matchs internationaux qui vont se dérouler durant le week-end du 11 novembre, plusieurs nations britanniques souhaitaient porter un maillot avec la présence d’un coquelicot pour rendre hommage aux victimes de la guerre de 14-18. La Fifa aurait décidé de ne pas donner son autorisation et menace les pays concernés avec de lourdes sanctions.

Les Fédérations anglaise et écossaise de football ont décidé que les maillots de leur sélection porteraient le coquelicot, le poppy, ce signe distinctif qui rend hommage, parmi les pays du Commonwealth, aux morts de la guerre de 1914-1918, à l’occasion du match de vendredi prochain au stade Wembley, le 11 novembre, jour de commémoration de l’Armistice.

La Fédération Internationale a pourtant mis en garde les nations qui souhaitaient arborer ce signe distinctif. Les pays concernés pourraient subir des sanctions financières notamment. Le pire pour les deux nations serait la non attribution de points à l’issue du match dans la course à la qualification pour la Coupe du Monde de 2018 en Russie.

Cette polémique prend des proportions importantes outre-Manche à quelques jours à peine du match officiel. L’affaire qui oppose les nations britanniques et la FIFA a été rebaptisée « poppygate ». Les habitants des pays du Commonwealth célèbrent le 11 novembre en arborant un coquelicot ou une reproduction de coquelicot sur un vêtement en hommage aux soldats et aux victimes de la guerre de 14-18.

L’entêtement de la FIFA pourrait paraître surprenant. La Fédération internationale se justifie et explique qu’aucun message politique, religieux ou commercial ne doit être présent sur les maillots des équipes engagées dans les compétitions officielles.

Gareth Southgate, l’actuel sélectionneur de l’Angleterre, a évoqué cette tradition du poppy :

Il s’agit d’une part importante de notre histoire et de notre tradition, un élément qui nous constitue en tant que nation.

Il a estimé qu’arborer ce coquelicot lors du match de vendredi entre l’Angleterre et l’Ecosse était nécessaire et représentait une sage décision ainsi qu’un symbole fort pour le pays :

Je pense qu’il est important que nous arborions le coquelicot car c’est la juste chose à faire quand on représente une nation.

Signe de l’ampleur et du séisme provoqué par cette polémique entre la FIFA et les sélections des nations du Commonwealth, les instances politiques ont évoqué cette polémique. La Première ministre britannique Theresa May a estimé que la position de la FIFA était :

Tout à fait scandaleuse.

Une pétition a été lancée en ligne pour justifier et encourager le port du coquelicot, du poppy. Près de 300 000 signatures ont déjà été récoltées.

Reste à savoir si le match de vendredi se déroulera dans de bonnes conditions entre les joueurs, les sélections nationales des pays concernés et les officiels de la FIFA.

Publié le mercredi 9 novembre 2016 à 10:14, modifications dimanche 20 novembre 2016 à 1:24

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !