Les scientifiques pourront bientôt prédire les tempêtes solaires 

Par Nassim Terki Publié le 27/05/2024 à 08:35
Tempête Solaire

Le secret du champ magnétique solaire enfin révélé, une découverte capitale qui pourrait révolutionner nos prévisions spatio-temporelles.

Des chercheurs de premier plan ouvrent la voie à une meilleure compréhension des phénomènes solaires et de leurs impacts sur notre planète. Une percée scientifique qui pourrait bien changer la donne pour la météo spatiale.

Tempêtes solaires : la révolution magnétique de notre étoile se dévoile

L'activité solaire en approche du maximum de son cycle 25 suscite l'intérêt des chercheurs alors que les éruptions et éjections de masse coronale se multiplient. Une publication dans la revue Nature par des scientifiques de l'université Northwestern, du MIT et de l'université d'Édimbourg révèle une découverte majeure : le champ magnétique du Soleil se générerait plus près de sa surface que les 200'000 km initialement estimés, probablement à seulement 30'000 km de profondeur.

Cette avancée, réalisée grâce à des calculs complexes et des supercalculateurs de la Nasa, offre une nouvelle perspective sur la dynamo solaire. Daniel Lecoanet, chercheur en dynamique des fluides astrophysiques à Northwestern, souligne que « cette hypothèse pourrait permettre des prévisions plus précises de l'activité solaire, en s'appuyant sur des simulations numériques avancées incluant les oscillations de torsion ».

Depuis les observations des premières taches solaires par Galilée en 1612, les astronomes tentent de comprendre les mécanismes complexes du champ magnétique solaire en constante évolution.

Les nouvelles simulations prennent en compte les variations de rotation du Soleil en fonction de la latitude et des cycles de 11 ans, dont les oscillations de torsion pourraient être liées. Cette avancée pourrait bien révolutionner notre compréhension de notre étoile et de son activité magnétique.

À la découverte de notre étoile

La nouvelle théorie suggère que ces phénomènes pourraient être liés à une instabilité magnétorotationnelle, similaire à celle observée autour des trous noirs.

Cette découverte pourrait permettre d'améliorer les prévisions de la météo spatiale, en particulier en ce qui concerne les tempêtes solaires. En effet, les scientifiques estiment qu'une tempête de la même intensité que celle de Carrington en 1859 pourrait causer entre 1000 et 2000 milliards de dollars de dégâts aux États-Unis. Il est donc crucial de mieux comprendre la dynamo solaire et de pouvoir prédire avec précision l'activité solaire pour éviter des catastrophes potentielles.

« Nos travaux sont une avancée significative dans la résolution d'un des plus grands mystères de la physique théorique liés au Soleil. Bien que des questions demeurent en suspens, savoir comment la dynamo solaire démarre est essentiel pour anticiper et gérer les phénomènes solaires affectant notre planète », ont déclaré les chercheurs.

Cette nouvelle approche ouvre des perspectives prometteuses pour mieux appréhender le fonctionnement du Soleil et ses impacts sur la Terre. Même s'il reste encore des pièces à ajouter au puzzle, cette avancée pourrait être déterminante pour la prévention de potentiels événements catastrophiques liés à l'activité solaire.

Passionné par l'écriture et la découverte de nouveaux horizons, je m'attelle à rédiger des articles sur une multitude de sujets avec curiosité et rigueur. Contribuer à la couverture de l'actualité est pour moi un véritable défi quotidien.