Les Pyrénées-Orientales limitent le nombre de bateaux

Par Nassim Terki Publié le 14/05/2024 à 08:51
Dispositif Zmel Pyrénées Orientales

Le Département des Pyrénées-Orientales a mis en place un dispositif ZMEL limitant le nombre de bateaux autorisés à accéder à l'Anse de Paulilles.

Les bateaux ne peuvent plus jeter l'ancre dans cette baie très fréquentée du littoral catalan.

Les flots de l'Anse de Paulilles, joyau marin des Pyrénées-Orientales, ne tolèrent plus les ancres sauvages des bateaux, une lutte cruciale pour sauver la posidonie, poumon vert de la Méditerranée.

À l'Anse de Paulilles, le bal des bateaux est désormais soumis à une réglementation stricte pour préserver la biodiversité marine menacée par la surfréquentation touristique. Une lutte inédite pour concilier plaisir de la navigation et protection de la posidonie, trésor sous-marin de la Méditerranée.

Le dispositif ZMEL protège la posidonie à l'Anse de Paulilles

Le Département des Pyrénées-Orientales a récemment pris une mesure importante pour protéger la biodiversité marine de l'Anse de Paulilles, en mettant en place un dispositif ZMEL (Zone de Mouillage et d'Équipements Légers). Cette décision fait suite à la menace croissante qui pèse sur la posidonie, une plante marine endémique de Méditerranée, en raison des ancres des bateaux qui fréquentent la baie.

Pour contrôler le nombre de bateaux accédant à l'Anse de Paulilles, le Conseil départemental a installé 51 bouées d'amarrage réparties en trois zones spécifiques. Les navires ne pourront désormais mouiller que dans ces zones délimitées, et seront tenus de s'amarrer uniquement aux bouées de mouillage fournies par le dispositif ZMEL. Cette mesure vise à éviter les mouillages sauvages destructeurs de la posidonie, tout en offrant gratuitement aux navires l'accès à un amarrage réglementé.

En vigueur du 1ᵉʳ mai au 30 septembre 2024, le dispositif ZMEL attribue un code couleur aux bouées en fonction de la taille et du type de navire. Il interdit également tout ancrage dans les zones délimitées, afin de préserver au mieux l'écosystème marin fragile de l'Anse de Paulilles. Cette initiative, illustre l'engagement du Département en faveur de la préservation de la richesse naturelle de la région.

Un changement certes temporaire, mais qui risque de se répéter si les résultats suivent. La préservation de l'environnement est devenue la préoccupation de tous.

Passionné par l'écriture et la découverte de nouveaux horizons, je m'attelle à rédiger des articles sur une multitude de sujets avec curiosité et rigueur. Contribuer à la couverture de l'actualité est pour moi un véritable défi quotidien.

Aucun commentaire à «Les Pyrénées-Orientales limitent le nombre de bateaux»

Laisser un commentaire

Les Commentaires sont soumis à modération. Seuls les commentaires pertinents et étoffés seront validés. - * Champs requis