Pourquoi travailler en Belgique serait une bonne idée

Par Ali Ch. Publié le 04/05/2024 à 19:00
Travailler En Belgique

En Belgique, le marché du travail réserve de nombreuses opportunités
Dans ce pays frontalier de la France, beaucoup de métiers en tension sont à pourvoir
Les emplois frontaliers réservent souvent des avantages fiscaux et financiers

La Belgique est en pénurie de main-d'œuvre dans plusieurs secteurs. De nombreux français veulent s'y expatrier, mais n'osent pas franchir la frontière en raison d’un manque d’informations sur la question. Ils sont en effet nombreux à vouloir connaitre les opportunités de travail chez les voisins.    

En Belgique, de nombreux secteurs font face à une pénurie de main-d'œuvre, ce qui pousse l'État à chercher des travailleurs au-delà des frontières. C’est pour dire que le marché du travail en Belgique réserve de nombreuses opportunités pour étrangers, y compris les Français.

Dans certains secteurs, le manque de main-d’œuvre devient récurent un peu partout en Belgique. Le nombre d'emplois en Belgique reste supérieur au nombre de demandeurs d'emploi. Selon le FOREM, il y a quelque 158 métiers qui sont en pénurie. Sur son site, cet organisme en charge de l'emploi et de la formation professionnelle en Wallonie, a dévoilé récemment la liste complète des métiers en tension dans cette région francophone et éligibles aux travailleurs étrangers.

Voici les métiers les plus recherchés en Belgique

Les métiers de la construction demeurent les plus recherchés, à l'instar du maçon, carreleur, isolateur, poseur de conduits d'eau, etc. Le secteur de l'industrie n’est pas en reste. En effet, plusieurs employeurs industriels sont également à la recherche de profils divers, comme le responsable de contrôle qualité en industrie, le technicien en automatisation industrielle, l'électromécanicien de maintenance industrielle…

La Belgique recrute également des conducteurs de poids lourds et d'autobus, des mécaniciens et des développeurs informatiques. Le métier de comptable est aussi demandé, ainsi que certaines professions du secteur de l'enseignement. Il en va de même pour le domaine paramédical et les soins médicaux, tels que les métiers d'aide-soignant, infirmier et technologue en imagerie médicale.

Afin de faciliter le recrutement des travailleurs étrangers, la Belgique a mis en place un nouveau dispositif de prospection de candidats, rapporte Econostrum. Il s'agit du projet Working in Belgium, qui consiste à simplifier le recrutement des travailleurs étrangers en facilitant les démarches d'embauche. Un projet qui permet des réponses plus rapides aux travailleurs étrangers et leur accorder des autorisations de séjour dans des délais plus courts.

Voici quelques bonnes raisons d’aller travailler en Belgique

Travailler en Belgique est-elle une bonne idée ? La réponse est oui. En effet, plusieurs avantages se présentent pour les Français désirant travailler en Belgique. L'avantage d'aller vivre en Belgique, c'est que la France n'est pas loin. Les démarches administratives se font dans votre langue (en français) qui est également souvent utilisée dans les échanges avec vos nouveaux collègues de travail en Belgique.

Si vous habitez le Nord-Pas-de-Calais, la Champagne-Ardenne, la Lorraine ou encore la Picardie, et que vous travaillez en Belgique, vous pouvez franchir la frontière quotidiennement pour vous rendre au travail. La raison ? : Les emplois frontaliers réservent souvent des avantages fiscaux et financiers, souligne le site Jobi Joba.

Quel statut pour le travailleur étranger en Belgique ?

Mais il faut aussi prendre en considération certaines différences entre la France et la Belgique concernant la réglementation du travail. En Belgique, la durée légale du travail est de 38 heures par semaine avec 24 jours ouvrables de congés payés (30 en France). Sur le plan salarial, il n’existe pas en Belgique de revenu minimum prévu par la loi, en comparaison avec le Smic en France.

En Belgique, ce sont les différentes conventions collectives du travail qui prennent en charge l'application du salaire minimum. Pour ce qui est des impôts, la Belgique fait partie des pays européens ou la taxation du travail est la plus importante. Les salaires bruts en Belgique sont soumis à un prélèvement mensuel, appelé « précompte professionnel ». Cette retenue est calculée selon votre statut et votre situation familiale. « À cela s'ajoute la déduction de vos cotisations sociales personnelles », explique l’article de nos confrères.

L’un des avantages de travailler et de vivre en Belgique concerne le coût de la vie. Si l’on compare avec la France le prix des biens et des services, la vie en Belgique serait beaucoup moins chère. Chez nos voisins, pour les mêmes produits, on paie en moyenne 17 % de moins qu'en France. Cerise sur le gâteau : si vous choisissez de vivre à Bruxelles, vous allez vous retrouver dans la capitale de l’Union européenne avec son multiculturalisme et ses 45 nationalités différentes.

Journaliste francophone. Je couvre l’actualité au quotidien sur une multitude de sujets. Je m’attelle à rapporter l’information avec objectivité.

Aucun commentaire à «Pourquoi travailler en Belgique serait une bonne idée»

Laisser un commentaire

Les Commentaires sont soumis à modération. Seuls les commentaires pertinents et étoffés seront validés. - * Champs requis