Positive

Un crapaud en voie d’extinction inscrit sur un site de rencontres

Le crapaud Roméo pourrait bien être le dernier de son espèce.

Roméo vit dans le tank d’un musée bolivien. Mais, la solitude lui pèse. A plus forte raison alors qu’il est sans doute le dernier de son espèce. Pour tenter de le sauver, des scientifiques l’ont inscrit sur un site de rencontres.

Un crapaud avec de l’humour

Vilain crapaud cherche sa princesse pour vivre heureux dans un château et avoir plein de bébés. C’est l’intitulé que pourrait avoir cette petite annonce sur un site de rencontres. Mais, Roméo est peut-être le dernier survivant de l’espèce des Telmatobius yuracare. Depuis son tank dans le Muséum d’Histoire Naturelle de Cochabamba en Bolivie, il émet désespérément des chants nuptiaux pour trouver une compagne. Afin de lui filer un coup de main, les scientifiques ont donc décidé de l’inscrire sur un site de rencontre.

Ignorant sans doute si un crapaud pouvait swiper, voir même s’il reconnaissait sa droite de à gauche, ils ont choisi Match.com au lieu de Tinder. Mais, cela ne l’empêche pas de sortir le grand jeu dans sa bio.

Je ne veux pas faire le gros lourd, mais je suis littéralement le dernier de mon espèce. Je sais, ça rigole pas. Mais c’est pour ça que je suis ici dans l’espoir de trouver le match parfait pour assurer ma descendance (pas de pression surtout;))

Il explique aussi adorer binge-watcher (à pratiquer avec modération) l’eau autour de lui et manger bien sûr. Attention toutefois, même si vous voilà séduite, les rendez-vous ne semblent pas être au programme. Le site Match.com appuie l’initiative avant tout pour lever des fonds au profit de l’animal et de l’environnement avec différentes ONG. Ceux-ci seront utilisés pour trouver une femelle pour Roméo dans les rivières de Bolivie. Selon les estimations, il lui reste au mieux 5 ans de vie. Pas de quoi décourager les scientifiques toutefois. “Nous ne perdons pas espoir d’en trouver un autre et de parvenir à enclencher un processus de survie de l’espèce” souligne ainsi un des chercheurs.

Publié le lundi 12 février 2018 à 20:36, modifications lundi 12 février 2018 à 18:01

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !