Pollution : voici les plages françaises « à éviter » cet été

Par Ali Ch. Publié le 31/05/2024 à 11:44
Plages Françaises
Plages Françaises

Alors que l’été approche à grands pas, la question de la population de certaines plages françaises revient au-devant de la scène. Nombreux sont, en effet, les Français qui s’interrogent à propos des plages à éviter cet été, en raison de leur pollution. Une question à laquelle répond en détail une récente étude qui répertorie les plages françaises « à éviter » ou « recommandées », pour la baignade.

Comme partout à travers le monde, les plages françaises ne sont pas toutes égales en termes de qualité de l'eau. D’après une étude publiée samedi 25 mai par l’association Eau et Rivières de Bretagne (ERB), 80 % des plages françaises sont propres et donc recommandées pour la baignade durant cette saison estivale. Cependant, en France, une plage sur cinq est régulièrement polluée par des bactéries et 5 % d'entre elles sont « à éviter ».

Cette étude a classé les plages françaises en quatre catégories où la baignade est « à éviter », « déconseillée », « peu risquée » ou « recommandée ». Pour classer la propreté de l'eau de chacune des plages françaises, l’étude de l’association bretonne s'appuie sur des données publiques publiées par les autorités sur le site de l'agence européenne de l'environnement sur les quatre dernières années.

93 plages françaises sont « à éviter »

Sur les 1 854 plages de l’Hexagone et de la Corse, 93 sont « à éviter » (5,02 %) et 316 « déconseillées », (17,04 %), d’après le classement de l’association Eau et Rivières de Bretagne, publié sur le site labelleplage.fr et repris par l’AFP. À l'inverse, la baignade est « recommandée » pour 690 plages (37,2 %) et « peu risquée » pour 755 autres (40,7 %), soit la grande majorité.

Les plages françaises les plus mal classées se trouvent dans les Alpes-Maritimes, le Nord, le Pas-de-Calais, le Calvados et la côte nord de la Bretagne. Des plages de Landunvez (Finistère), Boulogne-sur-Mer (Pas-de-Calais) ou Saint-Laurent-du-Var (Alpes-Maritimes) occupent les dernières places du classement. Les eaux de ces plages sont contaminées, entre autres, par la bactérie E. coli, comme c’est le cas de la Seine, par exemple.

À Landunvez, sur la côte nord du Finistère, où cinq plages sont classées « à éviter » ou « déconseillées », c’est la multiplication des élevages de porcs qui est régulièrement pointée du doigt par les associations de défense de l’environnement. « Avec les concentrations de bactéries qu'on observe sur certaines plages, il y a des risques pour les baigneurs » explique à l’AFP, Christophe Le Visage, vice-président de l’association Eau et Rivières de Bretagne.

Quelles sont les meilleures plages de France ?

À l’inverse, les plages les mieux classées se situent sur la façade Atlantique, en Occitanie et en Corse, avec des plages de Lège-Cap-Ferret (Gironde), Palavas-les-Flots (Hérault) ou Etel (Morbihan) dans le peloton de tête. L’association a établi ce classement en utilisant les résultats d'analyses officielles, dont elle a tiré un nouvel indicateur, plus précis selon elle que celui publié par le ministère de la Santé. « On a essayé de concevoir un autre classement avec les mêmes données. Car beaucoup de plages sont classées bonnes ou excellentes alors même qu'elles subissent des pollutions », souligne Christophe Le Visage.

L’association Eau et Rivières de Bretagne réclame plus d'information et de surveillance de la qualité des eaux de baignade et un meilleur encadrement des effluents d'élevage. « On investit des millions d'euros dans l'assainissement, alors que beaucoup de plages polluées sont situées dans des zones où il y a peu de touristes et peu d'urbanisation, comme en Bretagne Nord ». Selon les chiffres du ministère de la Santé, 92,4 % des sites de baignade en eau de mer étaient classés d'excellente ou de bonne qualité en 2022.

 

Journaliste francophone. Je couvre l’actualité au quotidien sur une multitude de sujets. Je m’attelle à rapporter l’information avec objectivité.