Pollens : la France en alerte rouge jusqu'à quand ?

Par Nassim Terki Publié le 19/05/2024 à 13:03
Pollens Alerte Rouge En France
Pollens Alerte Rouge En France

Les allergies printanières sont à leur apogée ce week-end de la Pentecôte. L'Hexagone se retrouve en alerte rouge, les personnes avec des allergies risquent de passer un week-end bien compliqué.

Alors que les routes se chargent de voyageurs en quête d'évasion, un phénomène gênant, plus insidieux, se propage à travers le pays. Au cœur de cette intrigue printanière, une menace insoupçonnée, les graminées.

Forte présence de pollens et risque élevé ce week-end de la Pentecôte

Ce week-end de la Pentecôte est marqué par une forte présence de pollens et un risque élevé d'allergie sur la quasi-totalité du territoire français, comme le souligne le Réseau national de surveillance aérobiologique (RNSA). En effet, la carte publiée par le RNSA indique que seuls neuf départements du nord-ouest du pays, du Finistère au Pas-de-Calais, présentent encore un risque moyen d'allergie, mais devraient « vite passer au niveau élevé », selon le bulletin allergo-pollinique du 17 mai.

Cette situation est aggravée par les averses orageuses prévues, qui pourraient apporter un répit temporaire aux allergiques en faisant tomber les pollens au sol. Cependant, ces mêmes orages favoriseront la croissance des graminées, qui deviendront rapidement problématiques dès le retour du soleil.

Il est important de noter que « les allergiques pourraient être gênés avant la pluie lors des orages en raison de la concentration accrue de pollens près du sol, et de l'humidité qui peut provoquer l'éclatement des pollens en particules fines pénétrant plus profondément dans les poumons », comme l'indique l'association pour la surveillance des pollens et des moisissures.

Les conseils du RNSA contre la vague de pollens

Le réseau national de surveillance aérobiologique (RNSA) met en garde contre une forte présence de pollens de pariétaires (urticacées) et d'olivier (oléacées) autour de la Méditerranée, avec un risque d'allergie allant de moyen à élevé. Les herbacées en floraison, telles que le plantain et l'oseille, présentent également un risque faible. En revanche, les pollens de pinacées (pin, sapin, épicéa...) ne sont pas allergisants, mais peuvent colorer les surfaces extérieures en jaune. Quant aux pollens de chêne, ils semblent progressivement diminuer.

Pour limiter les risques d'allergie, les personnes sensibles sont invitées à suivre quelques recommandations. Il est conseillé de se rincer les cheveux après avoir été exposé aux pollens, d'aérer les pièces de vie pendant au moins 10 minutes par jour de préférence avant le lever et après le coucher du soleil, de limiter les activités sportives, d'éviter de faire sécher le linge à l'extérieur, et de fermer les fenêtres en voiture. Souligne encore la (RNSA).

Passionné par l'écriture et la découverte de nouveaux horizons, je m'attelle à rédiger des articles sur une multitude de sujets avec curiosité et rigueur. Contribuer à la couverture de l'actualité est pour moi un véritable défi quotidien.