Alerte : 5 % des plages françaises peuvent contenir des bactéries nocives, selon cette étude 

Par Nassim Terki Publié le 28/05/2024 à 14:28
Plages Françaises à Risque Cet été
Plages Françaises à Risque Cet été

Plages paradisiaques ou pièges à bactéries ? Un regard différent sur la qualité des eaux de baignade en France. L'alerte est lancée à quelques semaines de l'arrivée de l'été.

Alors que le ministère français de la Santé rapporte des chiffres encourageants, un nouveau classement révèle les risques sanitaires liés à la qualité de l'eau de mer.

Le palmarès choc de la pollution balnéaire en France

Selon l'association Eau et Rivières de Bretagne (ERB), au moins 5 % des plages françaises sont polluées par des milliers de bactéries, mettant en danger la santé des baigneurs. Sur les 1854 plages de l'Hexagone et de la Corse, 93 plages (soit 5,02 %) sont classées « à éviter » et 316 (17,04 %) sont déconseillées.

L'ERB a publié un classement des plages françaises (www.labelleplage.fr) en fonction de leur niveau de pollution, basé sur des analyses officielles. Des plages situées dans les Alpes-Maritimes, le Nord, le Pas-de-Calais, le Calvados et la côte nord de la Bretagne sont parmi les plus mal classées. En revanche, les plages les mieux notées se trouvent principalement sur la façade Atlantique, en Occitanie et en Corse. Des plages telles que Lège-Cap-Ferret (Gironde), Palavas-les-Flots (Hérault) et Etel (Morbihan) figurent parmi les meilleures du classement.

Christophe Le Visage, vice-président de l'ERB, souligne l'importance de ce nouveau classement, plus précis que celui du ministère de la Santé, qui ne reflète pas toujours la réalité des pollutions rencontrées sur certaines plages. Il appelle à « une prise de conscience collective pour préserver la qualité des eaux de baignade et garantir la sécurité des usagers ».

Alerte pollution, les cochons prennent d'assaut nos plages bretonnes

En attribuant une note sur 100 à chaque plage, l'ERB classe les sites en quatre catégories selon le risque sanitaire pour les usagers : « recommandée », « peu risquée », « déconseillée » et « à éviter ».

Christophe Le Visage, vice-président de l'ERB, alerte sur la situation préoccupante de certaines plages en Bretagne, où près de soixante sites sont touchés par des pollutions provenant notamment des effluents d'élevage. Il souligne l'impact significatif des élevages porcins sur la qualité de l'eau, notant qu'un cochon équivaut en termes de bactéries à trente humains. À Landunvez, dans le Finistère, la multiplication des élevages de porcs est particulièrement problématique, avec 5 plages classées comme « à éviter » ou « déconseillées ».

Malgré ces constats alarmants, le ministère de la Santé rapporte que 92,4 % des sites de baignade en eau de mer étaient classés d'excellente ou de bonne qualité en 2022. L'ERB appelle à « davantage de transparence et de surveillance de la qualité de l'eau pour protéger la santé des baigneurs et préserver l'environnement côtier ».

Passionné par l'écriture et la découverte de nouveaux horizons, je m'attelle à rédiger des articles sur une multitude de sujets avec curiosité et rigueur. Contribuer à la couverture de l'actualité est pour moi un véritable défi quotidien.