La NOAA annonce une saison estivale chargée en ouragans

Par Ali Ch. Publié le 09/06/2024 à 10:34
Noaa Annonce Des Ouragans Cet Été

Alors que la saison 2024 des ouragans dans l’Atlantique Nord débute dans une semaine, la situation s’annonce inquiétante.  Selon les prévisions de l’Agence américaine d’observation océanique et atmosphérique (NOAA), la saison estivale 2024 sera marquée par un nombre important d’ouragans dans la région, par rapport à l’année dernière.

À l'approche de la saison des ouragans dans l'Atlantique Nord, prévue du 1ᵉʳ juin au 30 septembre 2024, les alertes se multiplient. Selon les informations du centre américain de prédiction de la National Oceanic and Atmospheric Administration (NOAA), la saison 2024 des cyclones pourrait être largement au-dessus des normes dans l'Atlantique. « Cette saison s’annonce extraordinaire », a prévenu jeudi 23 mai le chef de NOAA, Rick Spinrad, lors d’une conférence de presse.

Les prévisions de la NOAA indiquent qu'il y a 85 % de chances que la saison des ouragans 2024 soit plus active que la normale, contre 10 % pour une saison proche de la normale et seulement 5 % pour une saison moins active que la normale. L’Agence américaine prévoit l'arrivée de 17 à 25 tempêtes auxquelles sera attribué un nom (avec des vents de plus de 63 km/h) rapporte le journal canadien Le Devoir. Parmi ces tempêtes, entre 8 et 13 pourraient devenir des ouragans (plus de 119 km/h), dont entre 4 et 7 de catégorie 3 ou plus (à partir de 178 km/h).

Voici les raisons d’une saison cyclonique 2024 très active

Ces prédictions, fiables à 70 % selon la NOAA, touchent toute la zone des Caraïbes et notamment les régions françaises de La Martinique, la Guadeloupe, Saint-Pierre, Saint-Barthélemy ou encore Saint-Pierre-et-Miquelon, rapporte le site TF1 Info. Selon Météo France, on pourrait ainsi « observer cette année près du double des systèmes cycloniques et d'ouragan que la normale, ce qui ferait de 2024 une des années les plus intenses en termes d'activité cyclonique ».

Parmi les principales raisons de cette prévision d'une saison cyclonique plus active que la normale, la NOAA met en avant les températures très élevées de l'océan Atlantique tropical et le développement de La Niña au second semestre 2024. Pour rappel, La Niña qui est l’opposé d’El Niño, se caractérise par un refroidissement anormal des eaux de surface dans le Pacifique tropical. Or, ces conditions tendent à favoriser l’activité des ouragans dans l’Atlantique en créant un environnement atmosphérique plus propice à leur formation et à leur intensification.

Journaliste francophone. Je couvre l’actualité au quotidien sur une multitude de sujets. Je m’attelle à rapporter l’information avec objectivité.