Perturbations climatiques, chaleur extrême, mais quand La Niña fera son arrivée en France ?

Par Ali Ch. Publié le 07/06/2024 à 11:00
La Niña Fera Son Entrée Bientôt

Alors que le phénomène climatique mondial El Niño est proche de sa fin, pendant ce temps, son homologue s’apprête à prendre le relais. Il s’agit de La Niña, à l’origine des perturbations climatiques qui pourraient être ressenties dès cet été en France.

Le climat dans le monde est affecté par le phénomène El Niño et La Niña. Ces phénomènes climatiques trouvent leurs origines dans l’anomalie des températures des eaux de surface du Pacifique équatorial. El Niño, correspondant à une anomalie de forte chaleur à la surface de l’océan et dans l’atmosphère, et La Niña, marquée par des températures particulièrement basses de la surface des eaux de l'est de l'océan Pacifique.

Selon La Noaa, l’agence océanographique américaine, la Niña, ce phénomène climatique qui refroidit les eaux du pacifique équatorial et modifie une grande partie du climat mondial, va bien faire son retour dans le courant de l’année 2024, en remplacement d'El Niño, apparu en fin de printemps 2023. Dans son dernier bulletin de prévision, la Noaa indique en effet qu’il y a près de 90 % de chance que La Niña réapparaisse à l’automne prochain.

Mais les effets de La Niña sur le climat mondial pourraient être ressentis dès cet été, notamment en termes d’activité cyclonique. « En moyenne, sur les 30 dernières années, on compte 14 systèmes nommés, dont 7 systèmes suffisamment puissants pour être qualifiés d’ouragans. Pour cette saison 2024, on prévoit en moyenne 23 systèmes cycloniques nommés, dont 12 systèmes nommés suffisamment puissants pour être considérés comme des ouragans », annonce Météo France.

Vers un été chaud et des pluies torrentielles en France à cause de La Niña

L’arrivée de La Niña pourrait donc faire de 2024 l’une des années les plus intenses en matière d’ouragans et autres cyclones. « La formation des ouragans dépend en particulier de la température de la surface de la mer et de l’organisation des vents dans l’atmosphère. De nombreux modèles internationaux prévoient le retour du phénomène La Niña au cœur de cette saison cyclonique 2024 » précise l’agence météorologique française.

La Niña pourrait également provoquer des crues torrentielles et des submersions marines cet été en France, notamment à l’ouest, rapporte le site Econostrum. Elle aura également un impact sur le climat mondial avec potentiellement des anticyclones plus nombreux sur l'Europe centrale. Les vagues de chaleur enregistrées en France pourraient être alors plus nombreuses, ce qui donnerait un été 2024 particulièrement chaud.

À l’inverse, il est possible d’observer « des températures plus froides sur le Nord-Ouest du continent nord-Américain et des précipitations fréquentes dans la partie sud de l'Afrique, en Amérique Centrale, en Asie du Sud, ou encore le Nord et l'Ouest de l'Australie » selon Météo France.

Journaliste francophone. Je couvre l’actualité au quotidien sur une multitude de sujets. Je m’attelle à rapporter l’information avec objectivité.