Quel est l'impact du réchauffement climatique sur la turbulence des vols ?

Par Ali Ch. Publié le 23/05/2024 à 10:51
Turbulences Des Vols à Cause Du Réchauffement Climatique
Turbulences Des Vols à Cause Du Réchauffement Climatique

Les turbulences en vol sont devenues plus fréquentes et plus dangereuses ces dernières années. Alors qu'un vol entre Londres et Singapour a subi des turbulences, mardi 21 mai, des scientifiques estiment que ces incidents augmentent avec le changement climatique.

Un vol de Singapore Airlines qui effectuait mardi 21 mai la liaison Londres-Singapour, a connu des turbulences avant un atterrissage d’urgence à Bangkok. Le vol SQ321 de Singapore Airlines, qui transportait 211 passagers et 18 membres d’équipage, a subi des turbulences extrêmes et soudaines à 11'000 mètres au-dessus de la Birmanie dix heures après son décollage, s’élevant soudainement et plongeant à plusieurs reprises. Un passager de nationalité britannique âgé de 73 ans est mort à bord de l’avion.

Cet énième incident remet au-devant de la scène l’hypothèse soulevée par les spécialistes selon laquelle il existerait une corrélation entre les turbulences en vol et le changement climatique. Selon une étude réalisée en 2023, la durée annuelle des turbulences en vol a augmenté de 17 % entre 1979 et 2020 et les turbulences sévères, plus rares, de plus de 50 %. Entre 2009 et 2023, il y a eu 185 blessés graves sur 162 vols de différentes compagnies aériennes ayant subis des turbulences, rapporte Bloomberg citant le régulateur américain de l’aviation civile (FAA).

Le changement climatique accroît la fréquence des turbulences

Si les accidents sont assez rares, les turbulences avec une intensité aussi « sévère » ont néanmoins augmenté, et notamment au-dessus de l’Atlantique Nord. Les turbulences que les passagers peuvent ressentir en avion sont liées à des changements de courant d’air qui affectent la stabilité d’un vol. Elles peuvent être provoquées par des orages, les mouvements d'air autour de montagnes, des fronts d'air froid ou chaud, ou encore les jet streams - des bandes de vents forts en circulation autour de la Terre à certaines latitudes, selon BFM.

Concernant le vol de Singapore Airlines affecté mardi dernier, les « premiers éléments semblent indiquer une turbulence en air clair, le type de turbulence le plus dangereux », selon un communiqué de l’Association of Flight Attendants-CWA, représentant plusieurs dizaines de milliers d’agents de bord. De son côté, Paul Williams, professeur en sciences de l'atmosphère à l'Université de Reading, estime que le dérèglement climatique aggrave la fréquence des turbulences.

« Le changement climatique accroît la différence de température entre les pôles froids et les tropiques chauds », ces derniers « se réchauffant plus vite que les pôles aux altitudes de croisière », a expliqué Paul Williams. « Cet effet entraîne davantage de cisaillements dans le jet stream, ce qui génère davantage de turbulences dans les décennies à venir, si le climat continue à se réchauffer comme attendu », a-t-il ajouté.

Journaliste francophone. Je couvre l’actualité au quotidien sur une multitude de sujets. Je m’attelle à rapporter l’information avec objectivité.