Les franciliens ne pourront plus profiter d'une aide à la formation

Par Nassim Terki Publié le 05/05/2024 à 18:00
Aide Formation à L'emploi

Réforme de l'Aide individuelle au retour à l'emploi en Île-de-France.
Modifications du dispositif d'Aide individuelle à la reconversion professionnelle.

La région Île-de-France redessine les contours de l'Aide individuelle au retour à l'emploi, suscitant à la fois inquiétudes et ambitions pour l'avenir de la formation professionnelle.

La réforme de l'Aide individuelle au retour à l'emploi en Île-de-France suscite des remous dans le secteur de la formation professionnelle. Les ajustements annoncés soulèvent des interrogations face aux nouvelles conditions de financement pour les demandeurs d'emploi, alimentant ainsi un débat autour de l'accès à la formation.

Le coût de la formation, un obstacle pour les demandeurs d'emploi

La réforme de la formation professionnelle dans la région Île-de-France poursuit sa course. Après les récentes décisions gouvernementales impactant les dispositifs de formation, c'est au tour de la région de mettre en place des ajustements. Lors d'une réunion avec les acteurs de la formation en visioconférence mardi dernier, la région a annoncé une modification de l'Aide individuelle au retour à l'emploi (AIRE) pour les demandeurs d'emploi. Désormais, ces derniers devront prendre en charge 20 % du montant de l'AIRE.

« Cette décision a été prise de manière abrupte, sans consultation préalable », déplore Claire Khecha, déléguée générale des Acteurs de la compétence. Lancée en 2019, l'AIRE permet aux chômeurs de suivre une formation professionnelle débouchant sur un diplôme. Jusqu'à présent, cette aide couvrait intégralement les coûts de formation. Toutefois, avec ce changement, les demandeurs d'emploi se retrouveront avec un reste à charge conséquent.

Par exemple, pour une formation comme un CAP cuisine d'un montant de 7000 euros, le reste à charge de 20 % équivaut à 1400 euros. Cette situation inquiète les acteurs du secteur de la formation, qui voient d'un mauvais œil ces ajustements impactant directement les personnes en recherche d'emploi souhaitant se former pour mieux s'insérer sur le marché du travail.

Des ajustements pour une reconversion professionnelle plus complexe

La région Île-de-France a récemment annoncé des modifications concernant son dispositif d'Aide individuelle à la reconversion professionnelle (AIRE). L'objectif est de « recalibrer le dispositif » afin d'inciter les demandeurs à mobiliser d'autres financements pour bénéficier davantage d'aides, tout en assurant ne pas chercher à réaliser des économies.

Selon l'entourage de Valérie Pécresse, présidente de la région, « l'Île-de-France a été la première région à mettre en place » ce dispositif. Cependant, certaines critiques ont été exprimées quant à la complexité des démarches pour obtenir un complément de financement. En effet, il est mentionné que la plate-forme de la région n'est pas directement reliée à Moncompteformation, ce qui rend difficile l'utilisation du Compte Personnel de Formation (CPF) pour financer une formation.

Malgré ces problèmes pratiques, la région affirme que le reste à charge pour les demandeurs d'emploi reste faible (20 %) et que des solutions de financement complémentaires sont envisageables, telles que l'Aide individuelle à la formation (AIF) de France Travail.

Depuis 2019, environ 30'000 formations ont été financées par l'AIRE, pour un montant total de 200 millions d'euros. Malgré des cas de fraude ayant mené à la suspension temporaire du dispositif, l'AIRE est reconnue comme une mesure efficace, avec un taux de retour à l'emploi de 60 % dans les 6 mois pour les bénéficiaires. Une réouverture récente a été accompagnée de restrictions annoncées, tandis qu'une mission d'évaluation globale de l'AIRE est en cours, avec des conclusions prévues pour septembre.

Passionné par l'écriture et la découverte de nouveaux horizons, je m'attelle à rédiger des articles sur une multitude de sujets avec curiosité et rigueur. Contribuer à la couverture de l'actualité est pour moi un véritable défi quotidien.

Aucun commentaire à «Les franciliens ne pourront plus profiter d'une aide à la formation»

Laisser un commentaire

Les Commentaires sont soumis à modération. Seuls les commentaires pertinents et étoffés seront validés. - * Champs requis