France Travail oblige des chômeurs à rembourser jusqu'à jusqu'à 100 000 €

Par Nassim Terki Publié le 07/05/2024 à 15:00
Site de France Travail

Des demandeurs d'emploi proches de l'âge de la retraite ont reçu des demandes de remboursement de sommes perçues par erreur de la part de France Travail (ex-Pôle Emploi).
Ce dysfonctionnement important est dû à une mauvaise pratique des agences de France Travail.

France Travail subit un bug important lui faisant perdre des sommes colossales. Rapidement, l'institution oblige certains de ses chômeurs à rembourser des sommes allant jusqu'à 6 chiffres.

Le cercle vicieux des trop-perçus, France Travail somme les chômeurs de rembourser des sommes indues, plongeant les séniors proches de la retraite dans une crise financière sans précédent.

Bug de France Travail : chômeurs à la retraite forcée face à des sommes colossales

Un bug majeur affectant le système de France Travail (anciennement Pôle Emploi) a conduit à une situation délicate pour de nombreux demandeurs d'emploi. Rapporte La Dépêche

Ces derniers se voient maintenant réclamer des sommes importantes perçues par erreur, allant de 5000 € à 100'000 €, voire davantage. Les personnes touchées par cette erreur sont principalement des individus approchant l'âge de la retraite, sans qu'on ait encore pu établir leur nombre exact dans toutes les régions de France.

Lorsqu'un demandeur d'emploi atteint l'âge de pouvoir bénéficier d'une pension de retraite à taux plein – 67 ans, voire moins si le nombre de trimestres requis est validé – France Travail met fin au versement de l'allocation chômage (ARE). Cette situation entraîne alors le début des paiements de la caisse de retraite.

Carsat : « pas de rétroactivité dans le versement des pensions de retraite »

Selon le rapport annuel 2024 du médiateur national de France Travail, Jean-Louis Walter, « les agences avaient l'habitude d'enregistrer la date prévisionnelle de retraite à taux plein des demandeurs d'emploi en se basant sur un simple relevé de carrière fourni, au lieu de demander le justificatif officiel délivré par la Carsat (Caisse d'assurance retraite et de santé au travail) ».

Suite à la découverte de ce bug, France Travail a exigé des chômeurs le remboursement des sommes perçues par erreur, qui auraient en réalité dû être versées par la Carsat. Malheureusement, la Carsat « ne prévoit pas de rétroactivité dans le versement des pensions de retraite », précise le médiateur, laissant ainsi les demandeurs d'emploi sans les sommes auxquelles ils auraient normalement eu droit. Cette double peine met bon nombre de ces séniors en grande difficulté financière. Le médiateur de France Travail reste, quant à lui, « dans l'attente d'un règlement de la situation entre les institutions concernées ».

Ce "dysfonctionnement important" survient alors que France Travail a commencé à recevoir les flux de données de la Carsat sur la date prévisionnelle de retraite à taux plein des demandeurs d'emploi dans son système d'information depuis 2022.

Passionné par l'écriture et la découverte de nouveaux horizons, je m'attelle à rédiger des articles sur une multitude de sujets avec curiosité et rigueur. Contribuer à la couverture de l'actualité est pour moi un véritable défi quotidien.

Aucun commentaire à «France Travail oblige des chômeurs à rembourser jusqu'à jusqu'à 100 000 €»

Laisser un commentaire

Les Commentaires sont soumis à modération. Seuls les commentaires pertinents et étoffés seront validés. - * Champs requis