Environnement

Yvelines : Une décharge sauvage de 25 hectares !

Cette décharge sauvage se trouve à moins de 30 kilomètres de Paris.

Des déchets partout. Jusqu’à horizon. Sur 25 hectares, dans les Yvelines, une gigantesque décharge horrifie les habitants. La ville ne peut rien faire et le phénomène continue de s’accélérer.

“Ouverte” il y a 10 ans

Cela fait 10 ans que cette décharge sauvage ne cesse de grossir. Elle se situe dans les Yvelines, sur le terrain des communes Carrière-sous-Poissy, Chanteloup-les-Vignes et Triel. Sa taille ? 25 hectares. Soit la superficie de 7 terrains de football. On y trouve de tout comme le montrent les images filmées par nos confrères de BFMTV. Seringues, canapés, plastiques, bonbonnes de gaz, portes, et même des déchets toxiques comme de l’amiante. Les riverains excédés ont filmé la zone pour mesurer l’ampleur du problème. Des camions viennent décharger. Jusqu’à une vingtaine de véhicules peuvent venir en à peine deux jours.

Pourtant, à quelques centaines de mètres de là, un centre de tri existe. Il permettrait de recycler. Mais, les entreprises qui viennent faire du déchargement sauvage ne veulent pas assumer le coût. 121 € la tonne de déchets. Jusqu’à 500 € s’il y a de l’amiante. Ils optent donc pour cette décharge sauvage. Les autorités ne peuvent rien faire ou presque. Des plots en béton censés bloquer l’accès ne peuvent que ralentir le phénomène.

Les riverains excédés tentent donc d’agir eux-mêmes. Une carte recense les lieux à nettoyer et une pétition a été adressée au ministre de la Transition écologique et solidaire, Nicolas Hulot. Le 31 mars prochain, une manifestation sera organisée pour demander à l’Etat “un plan d’urgence”. 

Publié le mercredi 14 mars 2018 à 18:26, modifications mercredi 14 mars 2018 à 21:24

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !

En direct