Environnement

Comment la ville de Rome s’adapte face aux étourneaux

Jusqu’à 4 millions d’étourneaux prennent d’assaut la ville de Rome chaque année.

Vous pensiez que les pigeons parisiens étaient une nuisance ? C’est une blague si on les compare aux étourneaux qui ravagent Rome de septembre à mars. Mais, la ville a su s’adapter.

Une belle image dans le ciel

Vous les avez sans doute déjà vu. Ils sont aussi présents dans les films. Les étourneaux envahissent Rome pendant plusieurs mois. Ils descendent du nord de l’Europe et font escale dans la ville pour quelques mois. Impossible de les manquer dans le ciel, où ils proposent de véritables chorégraphies.

Mais, il y a un problème. Si cela permet aux touristes de réaliser de belles photos, pour les habitants ce sont plutôt les désagréments qui sont au rendez-vous. Les quatre millions d’animaux laissent en effet une importante quantité d’excréments qui tombent indistinctement sur les humains et les monuments. Ils rendent aussi les routes glissantes et causent des accidents. Bref, pour les Romains, difficile de voir le positif.

Mais, la ville a réussi à réduire le phénomène sans pour autant réaliser un massacre, et ce grâce à un partenariat avec la Ligue Italienne de Protection des Oiseaux. Ceux-ci ont enregistré les cris d’alerte signalant l’arrivée d’un prédateur. Les étourneaux se croient alors attaqués et fuient plus loin, spécifiquement à la campagne. De quoi soulager les habitants de la capitale au moins partiellement.

Publié le dimanche 11 mars 2018 à 12:41, modifications dimanche 11 mars 2018 à 11:50

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !