Environnement

La solution miracle d’une jeune française pour traiter les eaux polluées de New Delhi

Certains ont encore de bonnes idées. La preuve avec cette jeune femme âgée de 24 ans, Marie Etlin, qui a quitté la France pour partir en Inde. Son projet ? Trouver un système de traitement des eaux usées pour équiper les foyers de New Delhi.

Marie Etlin est une jeune femme très ambitieuse. Récemment diplômée de l’École du design de Nantes Atlantique, la jeune femme est aujourd’hui en lice pour l’Étoile du Design. Cette récompense est la plus haute distinction pour les créatifs en France.

Un projet incroyable

La jeune femme a un projet nommé Newater Delhi, et devrait être consacré lors du prochain salon Global Grade Show à Dubaï. En plus d’être incroyable, son projet pourrait définitivement endiguer les problèmes sanitaires liés aux eaux usées à New Delhi.

En effet, la capitale de l’Inde est en mauvaise posture. L’eau est très souvent empoisonnée et envahie par les bactéries. Les eaux polluées sont d’ailleurs la première cause de mortalité dans le pays. De plus, 80% des eaux usées finissent dans les rivières, et donc, dans les nappes phréatiques.

Du coup, Mari Etlin, très sensible à l’Inde, a eu une incroyable idée. Elle a décidé d’intégrer un Master Design transculturel à New Delhi afin de pouvoir développer son projet. Elle souhaite pouvoir purifier les eaux que stockent les Indiens sur leurs toits. Son invention est composée de systèmes de filtration installés sur les toits de New Delhi. Une première partie de l’eau est alors traitée, ce qui la rend potable. Puis, une gouttière permet ensuite de distribuer l’eau saine aux habitants de l’immeuble. Le reste de l’eau qui n’est pas destinée à être bue par un humain, est traitée à part dans un système de culture de micro-algues.

Une idée qui n’est pas si compliquée que ça !

En réalité, l’idée est très simple. Il s’agit de recréer un bio-environnement pour que l’eau polluée arrose les micro-algues constituant son système. Les micro-algues peuvent alors se développer, et deviennent un isolant efficace et naturel. D’après certains scientifiques, la solution est innovante et particulièrement brillante.

Passionnée par les défis environnementaux, Mari Etlin est maintenant installée à Shanghai. Elle espère que son projet sera testé dès le début de l’année prochaine. Une merveilleuse idée pour trouver enfin une solution au problème de l’eau polluée à New Delhi.

Publié le samedi 18 novembre 2017 à 10:18, modifications samedi 18 novembre 2017 à 10:18

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !