Environnement

Réchauffement climatique : Un iceberg de 100 mètres de haut à la dérive menace la petite île d’Innarsuit au Groenland

Un spectaculaire iceberg à la dérive menace les côtes du Groenland. Les autorités redoutent d’être impactée par la glace voire inondée par un tsunami.

Un iceberg de 100 mètres de haut à la dérive menace de s’échouer sur la petite île d’Innarsuit dans le nord-ouest du Groenland. Ainsi, vendredi 13 juillet, les habitants, dont les maisons sont situées sur la côte, ont été contraints d’évacuer la zone. Et ce à la demande expresse des autorités.

Nous craignons un vêlage, une séparation, de l’iceberg, provoquant une inondation.

A alerté le chef de sécurité pour la police du Groenland Lina Davidsen, à l’agence danoise Ritzau.

Le plus grand iceberg à la dérive jamais vu

Le village est situé dans le nord-ouest du Groenland. Il compte 169 habitants. Toutefois, selon l’agence Ritzau, seuls la population qui vit à proximité de l’iceberg a été évacuée. Susanne K. Eliassen, une conseillère municipale, a indiqué  au quotidien local Sermitsiaq que les habitants d’Innarsuit avaient l’habitude de voir des icebergs massifs. Pourtant, elle s’est inquiétée de constater qu’il s’agissait « du plus grand iceberg jamais vu ».

Il y a des fissures et des trous ce qui nous fait craindre une dislocation.

A-t-elle ajouté. Ce qui serait d’autant plus grave que la centrale électrique du village et les réservoirs de carburant se trouvent à proximité de la côte.

A noter que le vêlage est un phénomène tout à fait naturel pour les glaciers. En effet, un glacier se forme par accumulation de neige sur le continent. Celle-ci se tasse et devient de la glace. Ensuite, celle-ci s’écoule sous son propre poids jusque vers la mer. Pourtant, selon Gaël Durand, chargé de recherches à l’Institut des géosciences de l’environnement au CNRS de l’Université Grenoble Alpes « normalement la quantité de neige qui tombe sur la calotte compense à l’échelle annuelle la perte de masse par vêlage ».

Ce n’est plus le cas aujourd’hui du fait très probablement du changement climatique.

Un phénomène de plus en plus fréquent

La dérive de cet immense bloc de glace s’est produite quelques semaines après la diffusion d’une vidéo par des experts américains. En effet, fin juin, une équipe de chercheurs de l’université de New York a filmé le vêlage du glacier Helheim, au Groenland. Des images impressionnantes qui ont des conséquences sur le niveau des océans. Et, le constat est sans appel: le front du glacier a reculé de plus de 4 kilomètres entre 1998 et 2013, selon les relevés de la Nasa.

Actuellement, le niveau des océans augmente d’environ 3 millimètres par an. Dont un millimètre est dû à la dilation thermique. 1 millimètre à la fonte des glaciers de montagnes et 1 millimètre à la fonte des deux calottes.

A annoncé Gaël Durand, ajoutant :

C’est comme si chaque jour un très grand glaçon d’un kilomètre de côté était rogné à ces calottes. Et rajouté à la mer.

Ainsi, l’iceberg qui s’est détaché du glacier de Helheim ne devrait pas provoquer une hausse spectaculaire du niveau de la mer. Néanmoins, il est représentatif du réchauffement climatique qui inquiète les climatologues.

Publié le samedi 14 juillet 2018 à 12:28, modifications samedi 14 juillet 2018 à 11:13

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !