Environnement

Comment le prénom d’une tempête est-il choisi ?

Peut-être vous posez-vous cette question lorsque vous entendez parler d’une tempête : comment son nom a-t-il été choisi ? Et bien il faut remonter à 1954 pour répondre à cette épineuse question. Laissez-nous vous expliquer !

En 1954, une étudiante de l’Université de Berlin a proposé de dresser une liste de prénom en début de chaque année pour baptiser les éventuelles tempêtes. Et cette idée est restée ! Ainsi, chaque année, les tempêtes portent des prénoms bien spécifiques qui finalement, ont été attribués au hasard.

Un choix judicieux…

En effet, on se demande bien pourquoi la dernière tempête s’appelle Eleanor… Surtout quand on sait que les vents ont soufflé jusqu’à 160km/h et que la racine latine de ce prénom signifie « apaiser »… Mais on comprend mieux que le nom attribué n’a absolument rien à voir avec la nature du phénomène climatique ! Et oui, c’est un hasard total !

La liste des prénoms est donc soigneusement préparée par l’Université de Berlin, qui respecte l’ordre des prénoms. On parle d’égalité des sexes puisqu’on trouve autant de prénoms féminins que de prénoms masculins, sauf que les prénoms féminins sont associés aux années paires et les prénoms masculins aux années impaires.

Il faut également savoir que depuis 2002, les citoyens peuvent également proposer des prénoms. Ils doivent débourser 199 euros pour nommer une dépression et 299 euros pour nommer un anticyclone. Ce n’est donc absolument pas gratuit !

Et saviez-vous que chaque année, ce sont environ 200 dépressions et anticyclone qui sont prénommés ? Alors, une idée pour le prénom de la prochaine tempête ? Dites-nous tout !

 

 

Publié le dimanche 7 janvier 2018 à 11:13, modifications dimanche 7 janvier 2018 à 10:28

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !