Environnement

Le premier cargo écolo va être mis à l’eau en août 2018

Le "bateau Tesla" sera uniquement propulsé à l'électricité

Le premier cargo écolo sera mis à l'eau en août 2018.

Une compagnie néerlandaise a mis au point le premier cargo aux zéro émissions de CO2. Deux modèles ont été conçus pour transporter jusqu’à 270 conteneurs.

Une entreprise néerlandaise mettre à l’eau en août prochain le premier cargo 100% électrique. Cette initiative, lancée par la compagnie Port-Liner, a notamment été soutenu par l’Union Européenne.

Le transport maritime est le plus polluant

Chaque année, 90% des marchandises sont acheminées par voie maritime et des millions de personnes voyagent en bateau. Ce mode de transport serait davantage polluant que le transport automobile. La pollution dégagée par certains navires serait même équivalente à celle causée par un million de voitures. D’après un rapport publié par France Nature Environnement, la pollution de l’air liée au transport maritime causerait 60 000 décès en Europe chaque année.

La compagnie hollandaise Port-Liner a développé une alternative qui pourrait, à terme, permettre de réduire ces chiffres. L’entreprise a en effet conçu le premier cargo électrique. Le porte-conteneurs sera mis à l’eau à partir du mois d’août prochain.

Le premier cargo aux zéro émissions de CO2

Des batteries rechargeables en quatre heures permettront à ce cargo de fonctionner uniquement à l’électricité. Le navire, baptisé le “bateau Tesla”, devrait pouvoir voguer de 15 à 35 heures grâce à l’autonomie des batteries. Le fournisseur d’énergie sans carbone Eneco approvisionnera les navires en énergie solaire et éolienne.

Deux modèles de ce “bateau tesla” devraient voir le jour. Le premier est un cargo de 110m de long et 11,40m de large. Il aura la capacité de transporter 270 conteneurs. Le second est un navire de 52m de long et 6,7m de large, capable d’accueillir 24 conteneurs.

Le projet estimé à 100 millions d’euros, a reçu une subvention de 7 millions d’euros de l’Union Européenne d’après le site Elektrek. 200 000 euros auraient également été apportés par le port d’Anvers. Cette aide fait partie d’une initiative visant a améliorer l’efficacité du port.

Tom van Meegan, PDG de Port-Liner, a déclaré à The Loadstar à propos de l’initiative de l’entreprise :

Il y a quelques 7 300 bateaux de navigation intérieure en Europe, et plus de 5 000 d’entre eux sont la propriété d’entrepreneurs en Belgique et aux Pays-Bas. Nous pouvons en construire jusqu’à 500 par an, mais à ce rythme, il faudrait environ 50 ans pour que l’industrie fonctionne sur l’énergie verte

 

Publié le mercredi 31 janvier 2018 à 19:03, modifications mercredi 31 janvier 2018 à 17:24

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !

En direct