Environnement

La pollution des cours d’eau par les pesticides en France est une réalité

Peut-on vraiment consommer l'eau du robinet sans danger ?

Les cours d’eau en France sont gravement pollués par les pesticides… Faisons un point sur ce sujet délicat.

On le sait, les pesticides sont devenus une réalité incontrôlable, notamment dans notre pays. On est conscient de leur utilité, mais parfois, leur danger est passé sous silence. Car oui, ils ont des impacts absolument terribles, tant sur l’homme que sur l’environnement. Et si leur impact immédiat est souvent pointé du doigt, ce n’est pas toujours le cas pour leur impact sur le long terme.

On parle ici notamment que la contamination des cours d’eau, qui est presque généralisée dans notre pays. Ce qui pose bien entendu un véritable problème, tant pour la santé humaine que pour celle des écosystèmes qui sont de plus en plus menacés. Parmi tout ce qui engendre les pollutions des cours d’eau, on retrouve notamment les pesticides, qui font de gros dégâts…

Alors que faut-il comprendre exactement ? On vous explique tout en détails…

La pollution des cours d’eau

Il faut savoir que certaines régions françaises sont particulièrement concernées par la pollution des cours d’eau à cause des pesticides. Certes, les eaux souterraines semblent pour l’instant moins atteinte par ce fléau. Mais les cours d’eau quant à eux sont très fortement pollués.

Et bien évidemment, ce sont dans les régions de grandes cultures maraîchères, céréalières ou viticoles que l’on découvre le plus de pollution. C’est-à-dire qu’on parle surtout du Nord de la France, du bassin parisien, du sud-ouest, et du Rhône. Sachant également dans l’outre-mer, la Martinique est également pointée du doigt.

Qu’est-ce qu’un pesticide ?

Il est en effet plutôt intéressant de faire un point sur cette substance dangereuse bien trop utilisée de nos jours. On parle donc d’un produit dont le but est de lutter contre les organismes jugés nuisibles. C’est-à-dire principalement les animaux, les champignons, les bactéries et les plantes.

Ce sont des produits majoritairement utilisés en agriculture, et sont classés par type d’usage. Ainsi, on retrouve les herbicides, les fongicides, les nématicides, les acaricides, les insecticides… et il y en tout un tas d’autres !

Or, ces pesticides entrent dans le sol, dans les cultures, et dans les cours d’eau.  Ils ne restent pas sur la zone de culture, et font de graves dégâts bien difficiles à contrôler. Et c’est sur ce dernier point que nous insistons aujourd’hui. Non pas que le reste n’ait pas d’importance, car les conséquences sont toutes aussi terribles. Mais la pollution des cours d’eau est particulièrement grave, et bien souvent passée sous silence. Ce qui est quand même très embêtant puisque les Français sont nombreux à consommer l’eau du robinet, sans se poser de questions…

Les secteurs hydrographiques

La France compte très exactement 222 secteurs hydrographiques, dont 35 en outre-mer. On parle de 270 000 kilomètres de cours d’eau, ce qui n’est quand même pas rien ! Le calcul est simple : lorsque le seuil de 0.5 µg/l est dépassé, alors l’eau est considérée officiellement comme impropre à la fabrication d’eau potable. Lorsque ces chiffres sont importants et dépassent les 5 µg/l, l’eau n’est pas consommable par l’homme. Du coup, les substances utilisées pour protéger les cultures migrent dans les eaux, et sont donc dangereuses pour l’environnement, mais aussi pour l’homme.

Alors qu’en est-il en France ? Une étude menée a prouvé que 63 secteurs hydrographiques français (hors outre-mer) présentent une concentration moyenne supérieure à 0,5 µg/l, dont 4 dépassent 2 µg/l. Le seuil réglementaire de potabilisation est même parfois dépassé dans les zones de grandes cultures, et notamment dans le bassin parisien, le sud-ouest et le nord de la France. La contamination des cours d’eau français par les pesticides est donc une triste réalité. Cependant, elle n’est pas la même partout bien évidemment et on trouve de nombreuses disparités géographiques en France.

Des disparités géographiques

Quelques cours d’eau en France restent peu pollués par les pesticides. Ce sont bien évidemment les régions peu agricoles qui sont les mieux loties en la matière, à savoir l’Auvergne notamment. Seuls 7% des cours d’eau seraient exemptés de ces pollutions graves.

Mais peut-on boire l’eau du robinet ?

Bien évidemment, c’est la question qui nous vient à l’esprit quand on comprend que les eaux françaises sont polluées par les pesticides. L’association UFC Que Choisir a donc mené une enquête dans les 36 600 communes de notre pays. Et les résultats ne semblent pas si catastrophiques que ça.

Quand on sait que la France est le deuxième consommateur de pesticides en Europe, derrière l’Espagne, on se dit qu’il y a un vrai problème. C’est notamment le nitrate qui est pointé du doigt, car il est soluble dans l’eau et donc très polluant. Mais il n’est pas le seul, loin de là. Car on retrouve également d’autres substances dangereuses, qui migrent dans l’eau. Cela dit, il faut savoir que dans notre pays, l’eau du robinet est extrêmement contrôlée, et fait l’objet d’un suivi sanitaire de grande ampleur, pour garantir la sécurité sanitaire des habitants.

Les contrôles sont effectués par les ARS, Agences Régionales de Santé. Ce sont plus de 310 000 prélèvements d’eau et plus de 12 millions d’analysés qui sont réalisés. Cela dit, l’UFC Que Choisir a déterminé de 95.6% des Français avaient accès à une eau de qualité. Il faut noter que 2.8 millions d’entre nous vivent dans une commune où l’eau est fortement polluée. Ce qui n’est pas rassurant tout de même.

Quels sont les risques ?

Les pesticides sont pointés du doigt depuis plusieurs années. Il semblerait en effet qu’ils puissent être responsables de cancers, de troubles du systèmes nerveux, et des problèmes hormonaux qui entraînent des troubles dans la reproduction.

Et bien évidemment, les pesticides ne sont pas présents uniquement dans l’eau. Il faut faire très attention notamment aux fruits et aux légumes. Il est conseillé de les nettoyer avec soin avant de les consommer, afin d’éviter au maximum l’ingestion de pesticides. Les produits bio contiennent moins de pesticides que les autres et c’est pour cette raison que ce secteur connaît une forte croissance ces dernières années. Les Français sont en demande et veulent prendre soin de leur cadre de vie et de leur alimentation.

La pollution des cours d’eau est une réalité qu’il ne faut pas négliger et dont il faut avoir conscience…

Publié le vendredi 23 juin 2017 à 12:33, modifications vendredi 23 juin 2017 à 12:32

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

2 Commentaires