Environnement

La pêche illégale au thon directement visée dans un accord

48 entreprises ont pris un engagement ferme

Enfin ! La pêche illégale au thon fait de gros ravages, et une cinquantaine d’entreprises a décidé de prendre un engagement ferme pour y mettre un terme d’ici 2020. C’est le World Economic Forum qui a annoncé la nouvelle.

En effet, quarante-huit entreprises de pêche, détaillants et entreprises associées ont décidé de signer une déclaration de traçabilité intitulée Thon 2020. Il s’agit d’empêcher la pêche au thon illégale, et de limiter au maximum le travail forcé en haute mer qui en découle. C’est en tout cas ce qu’a officiellement annoncé l’organisateur du forum de Davos dans un communiqué.

Qui a signé ?

On retrouve donc quarante-huit entreprises qui ont signé cet engagement pour bannir la pêche illégale, clandestine et non-réglementée de leur industrie. Par exemple, on retrouve le numéro trois mondial du poisson en boîte, à savoir Thaï Union, entreprise thaïlandaise.

Qu’est-ce que cet accord ?

C’est un accord qui est soutenu par dix-huit ONG, des organismes de la société civile ainsi que par le Président de l’Assemblée générale des Nations Unies. Il a été négocié par le World Economic Forum. Présentée lundi dernier lors de l’ouverture de la première Conférence sur les Océans organisée par les Nations Unies, cet engagement est fort en symbole. Il représente énormément d’espoir pour les professionnels.

Le problème de la surpêche

Il faut savoir que selon l’Organisation pour l’Alimentation et l’Agriculture, connue sous l’abréviation de la FAO, un tiers du stock mondial de poissons provient de la surpêche, bien souvent illégale. Chaque année, cette surpêche représente un manque à gagner de 24 milliards de dollars. On parle là de 26 millions de tonnes de poissons !

La pêche illégale  du thon est une catastrophe. D’autant plus qu’elle est à l’origine de travail forcé dans de très nombreux pays à travers le monde. Ce n’est pas un hasard si c’est cette espèce de poisson qui est directement visée dans cet accord…

Un poisson important

Le thon est en effet situé au sommet de la chaîne alimentaire. Il est particulièrement important et sa présence est essentielle pour la bonne santé des océans. C’est en outre l’une des espèces les plus touchées par la surpêche.

Cet accord, soutenu par la Ocean Data Alliance mais également par des Gouvernements et des centres de recherche, est un espoir. L’idée est de trouver des solutions pour gérer durablement les ressources des océans dans le monde d’ici 2020.

Publié le mardi 6 juin 2017 à 11:33, modifications mercredi 7 juin 2017 à 16:55

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !