Environnement

Paris : La journée sans voiture est un réel succès

La journée sans voiture s’est déroulée dimanche 1er octobre à Paris. L’opération a été prise très au sérieux par les forces de l’ordre qui ont surveillé toute la journée si les Parisiens respectaient le concept. Alors comment s’est déroulée la journée ? Les résultats sont-ils à la hauteur des espérances ? Faisons le point…

Cette année, c’est tout Paris qui était concerné par la journée sans voiture. Pendant sept longues heureux, le trafic automobile intramuros était réduit à zéro. Enfin pas tout à fait. Disons que le trafic a été très fortement réduit dans la capitale française.

Et les résultats sont à la hauteur des espérances. C’est du moins ce que la mairie de Paris à fait savoir aux Parisiens au lendemain de cette journée sans voiture. En effet, les niveaux de pollution et de bruit ont été considérablement réduits. Ce qui prouve qu’une ville sans véhicule est plus agréable !

Un niveau de dioxyde d’azote en diminution

À 13h, le niveau de dioxyde de d’azote avait diminué de 25%. Cette baisse est très encourageante, et la mairie de Paris diffuse les chiffres officiels d’Airparif, l’institut qui est chargé de surveiller officiellement la qualité de l’air de Paris. Or, cet institué a réalisé des mesures tout au long de la journée grâce à des capteurs fixes, et à un vélo qui était équipé d’appareils de mesures.

Les résultats sont sans appel. Il y a une forte diminution des niveaux de dioxyde d’azote dans toute la capitale. Et la qualité de l’air est donc bien entendu meilleure.

Beaucoup moins de bruit dans Paris

En ce qui concerne le bruit, c’est l’observatoire Bruitparif qui était chargé des mesures. L’observatoire avait ainsi installé 11 stations de mesures dans Paris. Et les résultats ont été diffusés en temps réel sur Internet. On constate que l’énergie sonore a diminué de 20% par rapport à un dimanche classique. Certains lieux sont plus concernés que d’autres. Notamment les Champs Elysées puisque le niveau sonore a diminué de 54% ! Le quai de l’Hôtel de Ville enregistre également des résultats étonnants avec une baisse de 38%.

Christophe Najdowski, adjoint à la mairie de Paris, chargé des transports, a tenu à commenter ces résultats :

Ces baisses notables de la pollution de l’air et de la pollution sonore sont une satisfaction. Elles viennent toutefois nous rappeler que, chaque jour, les véhicules diesel et essence ont des effets importants sur notre santé et qu’il est essentiel que nous réussissions tous à moins les utiliser en ville.

Il a également fait remarquer qu’aucun incident notable n’a été constaté. Bien au contraire, les Parisiens ont profité de l’événement, et ont découvert Paris sous un jour nouveau.

Qu’en pensent les habitants ?

Mais que pensent réellement les Parisiens ? Leurs avis sont mitigés. Certains trouvent que c’est très agréable de ne plus voir autant de voitures polluer leur ville. Ils affirment également qu’ils peuvent se promener et profiter du “silence”. Mais certains sont réfractaires et critiquent le fait de ne plus pouvoir circuler librement. Et oui, le changement n’est pas évident à accepter pour tout le monde. Mais ce type d’action fait réfléchir et permet d’envisager peut-être un jour un Paris sans voiture

Publié le mardi 3 octobre 2017 à 13:15, modifications mardi 3 octobre 2017 à 11:08

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

3 Commentaires