Environnement

Par hasard, des chercheurs créent une enzyme qui détruit le plastique

La découverte pourrait potentiellement régler le problème de pollution lié au plastique.

C’est une découverte liée à la chance qui pourrait bien avoir un impact incroyable. Des chercheurs ont mis au point une enzyme destructrice de plastique.

Mettre fin à la pollution des océans par le plastique

Chaque année, 8 millions de tonnes de plastique finissent dans les océans. De nombreux efforts sont réalisés mais l’impact est concret et effrayant. La découverte réalisée par des scientifiques de l’université britannique de Portsmouth et du laboratoire national des énergies renouvelables du ministère américain à l’Energie pourrait bien changer les choses. Ils ont commencé par étudier une bactérie découverte au Japon il y a quelques années. Nommée “Ideonella Sakaeinsis”, elle se nourrit de plastique. Plus précisément de polytéréphtalate d’éthylène (PET), présent dans la majorité des bouteilles en plastique.

Mais, le hasard faisant bien les choses, en l’étudiant, ils ont créé une enzyme encore plus efficace.

La chance joue souvent un rôle important dans la recherche scientifique fondamentale et notre découverte n’y fait pas exception. Cela suggère qu’il y a de la marge pour améliorer davantage ces enzymes, pour nous rapprocher encore d’une solution de recyclage pour la montagne en constante croissance de plastiques

explique John McGehan, auteur de l’étude à nos collègues de l’AFP. Les chercheurs vont désormais chercher à améliorer encore plus ses performances. Ainsi, il sera peut-être un jour possible de l’utiliser de façon industrielle.

Publié le mardi 17 avril 2018 à 19:00, modifications mardi 17 avril 2018 à 16:57

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !