Environnement

Mer de Chine : La marée noire est aussi grande que Paris

C’est une véritable catastrophe écologique qui se joue actuellement en mer de Chine orientale. En effet, une marée noire grande comme Paris fait suite au naufrage d’un pétrolier iranien.

Le naufrage du pétrolier iranien en mer de Chine orientale a entraîné quatre nappes d’hydrocarbures qui sont grandes comme Paris. En effet, la superficie totale de cette marée noire dépasse les 100 kilomètres carré. Le pétrolier qui s’appelait le Sanchi, transportait 136 000 tonnes de condensats. Il a sombré le 14 janvier après avoir heurté un cargo il y a plus d’une semaine. Depuis, il était en feu, et malheureusement, personne n’a réussi à stopper l’incendie ni à éviter le naufrage.

Une terrible catastrophe écologique

Il ne s’agit pas de pétrole brut, mais bel et bien d’hydrocarbures légers. La spécificité de ce matériau, c’est qu’il ne s’agglomère pas dans l’eau. Il forme un nuage toxique, qui flotte entre deux eaux. Ce qui risque d’empoisonner la vie marine. En outre, le pétrolier transportait également 1000 tonnes de diesel lourd.

L’Administration nationale des océans est sortie du silence pour commenter ce fait d’actualité. Elle explique que maintenant, son travail consiste à maîtriser l’avancée de la marée noire, et à tenter de limiter l’impact écologique. C’est pour cette raison que plusieurs bateaux chinois tentent de limiter les fuites. Malheureusement, c’est très compliqué, et les quantités d’hydrocarbures augmentent bien trop rapidement.

L’avenir semble bien sombre

Il faut savoir que le cargo gît maintenant à 115 mètres de profondeur. Il est donc compliqué d’enrayer les fuites. C’est pour cette raison qu’il faut utiliser des robots sous-marins pour explorer l’épave. Et quoiqu’il arrive maintenant, les impacts sur la faune et la flore sous-marines seront importants. C’est toute l’Asie-Pacifique qui est menacée, la marée noire se déplaçant rapidement. Or, cette partie du monde n’est déjà pas épargnée par la pollution et la surpêche. Les conséquences pourraient être catastrophiques.

Mais la pollution pourrait également menacer les côtes du sud de la Corée ainsi que celles du Japon d’ici moins d’un mois. Les vents et les courants marins sont en train de pousser la marée noire dans cette direction. Et dans trois mois, la marée noire pourrait atteindre le nord du Pacifique.

Le naufrage du Sanchi est terrible, et c’est l’une des pires marées noires jamais observée. Sans compter les pertes humaines. Car le bilan est extrêmement lourd. On compte 32 membres d’équipage décédés. Seuls trois corps ont été retrouvés. Il n’y a aucun espoir de retrouver des survivants maintenant.

Publié le vendredi 19 janvier 2018 à 15:42, modifications vendredi 19 janvier 2018 à 13:28

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !