Environnement

L’ONU veut renforcer les droits environnementaux

Parce que l’humain et l’environnement son indissociable et que protéger les écosystèmes ne devrait pas être une cause d’assassinat, l’ONU s’insurge en faveur d’un mouvement pour les droits environnementaux

Une cause absolue

Les droits humains sont reconnus à un niveau national, le droit de vie étant le plus fondamental de ceux-ci. Aujourd’hui, l’Organisation des Nations Unies veut réétudier cette question à son échelle notamment sous l’angle de l’interdépendance entre les droits de l’homme et les droits de l’environnement. Il s’agit d’assurer la survie des défenseurs de l’environnement et d’aider les États à établir les cadres juridiques dans leur constitution en établissant à proprement parler un droit environnemental.

Restaurer l’environnement est le cœur de cette démarche, et surtout, protéger ceux qui se battent pour cela. À ce jour, on dénombre près de 4 décès de militants écologistes par semaine dans le monde. La raison en est simple : le manque de considération de l’environnement et le manque de valorisation de leur combat. Il apparaît plus facile de tuer quelqu’un qui se bat pour quelque chose d’aussi futile que l’environnement dans certaines parties du monde. Entre 2002 et 2013, ce sont plus de 900 personnes tuées pour avoir défendu la cause environnementale, dans 35 pays du monde.

L’accès à un renforcement de ce droit environnemental permettrait de modifier les esprits au sujet de l’importance de l’écologie et d’instaurer un respect de diverses pratiques. L’objectif est également de faire de l’environnement une priorité et une responsabilité individuelle et générale.

Le droit environnemental, une avancée juridique

Renforcer le droit de l’environnement revient à remettre l’homme à sa place dans son monde et à légitimer le combat de ces nombreux engagés pour la cause environnementale. L’état de notre écosystème est de plus en plus alarmant, et il est positif d’avoir des personnes qui font de leur vie un combat pour préserver la planète. Accéder à un renforcement de ces droits environnementaux permettrait à de nombreuses personnes d’identifier les bonnes pratiques, et de connaître leurs recours si besoin est.

Depuis 1970, les droits environnementaux sont ceux qui ont progressé le plus rapidement. Ils sont inscrits dans plus de cent constitutions selon L’ONU. Cette opportunité amènerait le droit de l’environnement à un statut légal aussi important que celui des droits de l’homme.

Publié le vendredi 9 mars 2018 à 11:41, modifications vendredi 9 mars 2018 à 10:48

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !