Environnement

L’océan Arctique menacé par les déchets de plastique…

La pollution est avérée et menace l'écosystème

On pensait que l’océan Arctique était épargné par la pollution, mais c’est maintenant terminé : les scientifiques tirent la sonnette d’alarme à propos des déchets en plastique qui flottent dans cette partie reculée du monde…

Aïe… c’est une très mauvaise nouvelle pour tous ceux qui sont sensibles à l’environnement et à la sauvegarde de notre jolie Planète. En effet, une étude publiée le mercredi 19 avril dans la revue américaine Science Advances, tire la sonnette d’alarme : l’océan Arctique est fortement pollué, et les risques de cette pollution sont extrêmement importants. Il semble que ce soit tout un écosystème qui soit menacé…

Une terrible conclusion

Dans cette étude, on apprend que de nombreux objets et matériaux en plastiques flottent dans les eaux à l’est du Groenland et au nord de la Scandinavie. Pourtant, ces régions sont désertées par les populations. Presque personne n’y vit. Alors comment peuvent-elles être polluées ? En toute logique, l’homme étant absent de ces coins du monde, la pollution devrait être inexistante…

Que la Méditerranée, qui est une mer semi-fermée et dont les pourtours sont extrêmement peuplés, soit polluée… on le comprend assez facilement. Mais comment expliquer que la pollution soit aussi importante dans l’océan Arctique ?

En réalité, lorsque les déchets sont dans les océans, leur destination finale est imprévisible. Les scientifiques qui sont à l’origine de cette étude ont ainsi démontré l’importance de bien gérer la collecte des déchets plastiques, à la source !

De nombreux débris en plastique

La plus grande partie de l’océan Arctique n’est pas polluée. Mais les débris sont extrêmement nombreux aux abords du Groenland, et dans la mer de Barents, située au nord de la Norvège. Les scientifiques parlent de centaines de tonnes de déchets en plastique qui flottent à la surface. Et dans les fonds marins, la situation est encore plus préoccupante.

Les chercheurs dépêchés sur place ont alors récupéré des échantillons. Ils se sont rendus compte que les débris viennent de très loin, c’est-à-dire de l’Europe du Nord (Royaume-Uni principalement) et même de l’est des Etats-Unis. Ils parlent également des déchets de certains navires qui jettent tout à la mer…

Un suivi par satellite

Pour en savoir plus sur l’origine de ces polluants, les chercheurs ont décidé de suivre le cheminement de certains de ces déchets de plastiques. Ils ont positionné 17 000 bouées qui sont en réalité des relais satellites et qui vont permettre de définir l’origine exacte de cette pollution.

Les premières observations confirment que la pollution de l’océan Arctique suit un courant appelé la circulation thermohaline. Ce courant marin est très puissant. Pour l’instant, les eaux de l’océan Arctique représentent moins de 3% du total mondial des débris de plastique flottant dans le monde, mais ce chiffre va dangereusement augmenter.

Une catastrophe pour les océans

L’océan Arctique, que l’on pensait épargné par la pollution, est donc maintenant visé par les déchets en plastique. Il faut savoir que ce sont environ 8 millions de tonnes de plastique qui sont déversés chaque année dans les océans. Ce chiffre augmente chaque année.

Les scientifiques estiment qu’il y a actuellement 110 millions de déchets flottants dans les océans du monde entier. Un chiffre terrifiant ! D’autant plus que ces morceaux de plastique sont parfois si petits que les poissons et les autres espèces marines les ingèrent. On ne connaît pas bien les répercussions sur la santé de la faune et la flore marine, ni sur ceux qui consomment ces poissons, c’est-à-dire NOUS !

Il est grand temps de faire attention à notre Planète, avant qu’il ne soit trop tard. C’est un cercle vicieux, mais on peut encore inverser la tendance… A condition de prendre conscience de ce que l’homme fait subir à la nature qui l’entoure…

Publié le dimanche 23 avril 2017 à 10:26, modifications samedi 22 avril 2017 à 21:12

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !